Passer au contenu Passer au pied de page
Les rats d'swompe. Gracieuseté

Grand-messe western à Wendover

Temps de lecture : 3 minutes

WENDOVER – Le Festival Western de Wendover est de retour ! Rendu à sa 36e édition, l’événement se déroule du 13 au 17 juillet et propose de nombreuses activités country ainsi qu’une foule de spectacles francophones et bilingues. Hi ha !

« Ça va être un beau party  ! », lance la chanteuse Anick Gagnon en entrevue avec ONFR+.

De nombreuses figures de la musique country et traditionnelle francophone canadienne seront en prestation lors du festival. Parmi eux, Les rats d’swompe, Yvan Petit, Steven Levac, Rhéal Leblanc et Erica Brighthill.

Anick Gagnon. Gracieuseté

« On va amener le party et le public devrait être là aussi ! », affirme pour sa part Martin Rocheleau des rats d’swompe.

« On est pas vraiment niché country-franco, on fait du Trad rock qui va effleurer le country. Ces festivals avec une clientèle fiable ouvrent les portes à des groupes moins niche-country. C’est super le fun  ! », renchérit-il.

Pour l’amour du country

Le Festival Western de Wendover s’annonce très populaire alors que plusieurs habitués viendront y dormir dans leur roulotte pour profiter au maximum des activités. Il y aura notamment un bingo le samedi 16 juillet ainsi qu’une messe western le lendemain. De plus, les artistes franco-ontariens de la région pourront compter sur la présence de leurs amateurs locaux et de leurs proches.

C’est l’occasion de célébrer ce style musical populaire qui s’adresse à tous les âges.

« Que tu sois content ou que tu passes un moment difficile, il y a toujours une chanson country qui peut t’accompagner là-dedans », raconte Erica Brighthill à ONFR+.

Erica Brighthill. Crédit image : Novovisio Productions

Avec l’utilisation de la steel-guitar, du violon et des autres instruments traditionnels, la musique western est très variée et permet de faire voyager le public à travers ses différents états d’esprit.

« C’est une musique qui va toucher beaucoup d’émotions. Il y a des chansons plus slow et d’autres plus party », explique Steven Levac.

Steven Levac. Gracieuseté

Le country a connu une évolution à travers les époques. Aujourd’hui, le style de Glen Campbell et Dolly Parton a laissé place aux grandes vedettes du new country comme Luke Bryan et Luke Combs. Une influence que l’on retrouve également chez les artistes de la relève francophone.

« Si on écoute ce qui passe dans les radios anglophones et dans la section country d’Apple music, ça sonne pas mal moderne. C’est le son que je voulais avoir en français avec mes chansons », raconte Martin Duford.

Martin Duford. Gracieuseté

La vague de new country n’a cependant pas emporté tout le monde. Plusieurs artistes présents au festival de Wendover sont encore attachés au son traditionnel de ce style musical. Yvan Petit se compte parmi eux.

« Mon cœur est avec le vieux country. J’aime les mélodies de la musique western populaire des années 70 », raconte l’artiste de Smooth Rock Falls.

Yvan Petit. Gracieuseté

Ainsi donc, le Festival Western de Wendover fera le bonheur des amateurs de cette musique fièrement nord-américaine. En plus d’écouter les artistes sortir leurs meilleurs morceaux, ils auront certainement l’occasion d’échanger avec certains d’entre eux.

« Je parle à tout le monde même aux vieillards. C’est naturellement en moi. Je pense que 40 % d’un artiste c’est comment on se présente », lance avec hâte Rhéal Leblanc à ONFR+.

Rhéal Leblanc. Gracieuseté

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !