#Francophonie, #Ontario

François Hastir nouveau directeur général du RÉFO

Le nouveau directeur général du RÉFO, François Hastir.Graciseuseté

OTTAWA – Le Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO) a enfin un nouveau directeur général. François Hastir succède à Steven Ogden qui avait annoncé son départ il y a quelques semaines.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

L’organisme porte-parole des 22 000 étudiants francophones en Ontario en a fait l’annonce mercredi par voie de communiqué.

Résident de Thunder Bay depuis deux ans, M. Hastir a d’abord été directeur général par intérim de l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO). Il est présentement coordonnateur de soutien à la communauté et aux étudiants pour le Bureau des affaires francophones de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO).

«Mon travail est de préparer les médecins francophones et francophiles, pas seulement au niveau de la langue, mais aussi des particularités culturelles, leur donner des outils pour mieux comprendre les patients.»

 

Implication dans le mouvement coopératif

M. Hastir a toujours été très impliqué pour le mouvement coopératif, occupant notamment les fonctions de gestionnaire régional pour le Nord au Conseil de la coopération de l’Ontario.

Originaire de Montréal, le nouveau DG du RÉFO a obtenu un baccalauréat en communications et politique à l’Université de Montréal en 2013.

François Hastir dans le cadre de ses fonctions à l’AFNOO en 2016. Crédit image: Sandrine Montfourny-Daigneault

«Je suis un Franco-Ontarien d’adoption, mais en arrivant en Ontario, j’ai découvert des communautés fortes, avec un intérêt très marqué à défendre leur langue. Je suis immédiatement tombé en amour.»

«M. Hastir démontre un parcours intéressant, riche d’une expérience à la fois dans le secteur jeunesse, le milieu universitaire, le milieu communautaire, et au sein d’organismes porte-parole en francophonie», a commenté la co-présidente du RÉFO, Marie-Pierre Héroux, par voie de communiqué de presse.

 

L’Université de l’Ontario français au menu

Bien qu’il n’entrera en fonction à la tête du RÉFO que le 10 septembre, M. Hastir affirme se mettre déjà dans les dossiers. «L’enjeu majeur restera l’Université de l’Ontario français (UOF). Le gouvernement progressiste-conservateur a réitéré son appui, mais il va falloir travailler avec eux pour s’assurer que le projet réponde aux besoin des communautés.»

Dans l’ombre de l’UOF, il faudra surveiller les enjeux des frais de scolarité pour les étudiants, la santé mentale, et les perspectives d’emploi offertes une fois le diplôme obtenu, laisse entendre le nouveau directeur général.

François Hastir sera épaulé dans sa mission par les trois co-présidents du RÉFO: Marie-Pierre Héroux, Kelia Wane et Radi Shahrour.

Il est le troisième directeur général du RÉFO après Alain Dupuis (2012-2017) et Steven Ogden.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.