#Ontario

John Fraser, chef intérimaire du Parti libéral de l’Ontario

Le député d'Ottawa-Sud, John Fraser

TORONTO – La route sera longue pour la reconstruction du Parti libéral de l’Ontario. Moins d’une semaine après avoir été éjecté du pouvoir, la formation politique a choisi son nouveau chef par intérim: il s’agit du député d’Ottawa-Sud, John Fraser.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

Les députés élus du parti ont unanimement proposé John Fraser, mercredi, un choix qui a été confirmé le lendemain par un vote du caucus, des présidents des associations locales et de l’exécutif.

La députée francophone Nathalie Des Rosiers ne fermait pas complètement la porte lorsque questionnée sur son intérêt pour le poste en début de semaine. Elle souhaitait cependant attendre les détails concernant le processus.

Le président du Parti libéral de l’Ontario, Brian Johns, a rappelé qu’il avait été chargé de trouver un remplaçant à Kathleen Wynne dès le soir de l’élection suite à la démission de cette dernière comme chef.

Le nouveau leader libéral doit incarner le changement et le renouveau, affirme-t-il, jusqu’au choix d’un nouveau chef permanent. Selon lui, John Fraser incarne parfaitement les valeurs libérales. M. Fraser a été élu pour la première fois, il y a cinq ans.

Auparavant, l’élu d’Ottawa-Sud avait oeuvré comme adjoint de l’ancien chef du Parti libéral de l’Ontario, Dalton McGuinty.

«Alors que nous travaillons ensemble pour reconstruire le parti dans les années à venir, nos membres sur le terrain joueront un rôle essentiel pour la croissance de notre organisation», a fait part M. Fraser par voie de communiqué. «Je vais entrer en communication avec nos membres au cours des prochains jours et je m’engage à travailler de près avec eux et avec nos partisans à travers la province pour construire un Parti libéral fort et inclusif.»

Si Kathleen Wynne n’est plus chef du Parti libéral, elle demeure députée dans la circonscription de Don Valley-Ouest à Toronto.

Le Parti libéral de l’Ontario a subi une sévère défaite le 7 juin. La formation politique ne compte plus que sept députés, soit un de moins que le nombre minimal pour obtenir une reconnaissance comme parti officiel à Queen’s Park.

 

Article écrit avec la collaboration de Sébastien Pierroz

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.