#Ontario

La fin des «lunchs» payés pour les élus ontariens

Le premier ministre désigné de l'Ontario, Doug Ford. Crédit image: Etienne Fortin-Gauthier

TORONTO – Doug Ford a payé de sa poche le repas des élus progressistes-conservateurs qui se rassemblaient tous ensemble pour la première fois à Queen’s Park, mardi. Et ça ne sera pas l’exception, mais la règle. Le premier ministre désigné a indiqué que les Ontariens n’auraient plus à payer pour les repas et le vin des élus et fonctionnaires ontariens.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

«La fête est terminée», avait-t-il lancé devant l’ensemble des députés progressistes-conservateurs élus le 7 juin dernier. Lors d’un très bref discours ce mardi, il a affirmé que le ménage allait commencer au sein du gouvernement ontarien. Il a promis qu’il allait maintenant lancer une révision complète des dépenses de l’État.

Doug Ford a mitraillé le gouvernement libéral de Kathleen Wynne, en affirmant que l’argent était mal dépensé sous sa gouverne. Et qu’à partir d’aujourd’hui, les repas des élus et membres de la fonction publique ne seraient plus payés par les citoyens.

Le premier ministre désigné de l’Ontario, Doug Ford. Crédit image: Étienne Fortin-Gauthier

«Comment je sais que les libéraux dépensaient de l’argent? Vous êtes sérieux? Avez-vous entendu des factures de milliers de dollars en alcool lors de voyage en Asie. Il n’y aura aucun alcool acheté avec l’argent des Ontariens. Il n’y aura pas de nourriture achetée avec l’argent des Ontariens», a lancé Doug Ford lors d’un point de presse improvisé.

Doug Ford a payé de sa poche le repas des élus, selon une porte-parole. «Ils mangeront de la pizza», a-t-elle lancé. Et dans le futur, est-ce que la même règle s’appliquera également? «Ils pourront amener le repas dans des sacs de papier brun», a-t-elle lancé faisant référence aux élus qui auront à apporter leur propre repas.

 

Gel des embauches

Doug Ford a confirmé le gel des embauches dans la fonction publique. «Il y a des dépenses partout, il y a des dépenses ici, des dépenses là», a-t-il lancé. Il a rappellé quelques exceptions: l’embauche de policiers, de professionnels de la santé, des pompiers et des enseignants.

Le premier ministre désigné a aussi indiqué que des actions seront prises rapidement pour faire diminuer les prix de l’essence. «Le marché libre? D’avoir 5-6 compagnies qui montent les prix le vendredi, le libre-marché. C’est un monopole», a-t-il lancé lorsque questionné sur la fluctuation des prix de l’essence.

Les médias ont obtenu un accès limité aux activités du gouvernement en attente. Le matin, les journalistes n’ont pu assister qu’à cinq minutes de son discours. Le point de presse improvisé de Doug Ford n’a duré encore une fois que quelques instants et seulement quelques questions ont pu être posées.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.