Passer au contenu Passer au pied de page

La mairesse de Cornwall Bernadette Clement nommée sénatrice

Temps de lecture : 3 minutes

CORNWALL – Nommée au Sénat du Canada, Bernadette Clement, quitte son poste de mairesse de Cornwall. Après l’Ottavienne Lucie Moncion et la Sudburoise Josée Forest-Niesing, Mme Clement est la troisième Franco-Ontarienne à siéger au sein de l’institution.

Sa nomination a été officialisée ce mardi par le premier ministre Justin Trudeau, ainsi que celle de deux autres sénateurs indépendants : Hassan Yussuff et James Quinn.

Justin Trudeau a qualifié ces trois nouveaux sénateurs de « fonctionnaires exemplaires et chefs de file dans leur communauté. Ils ont consacré leur carrière à améliorer le sort des gens. Je suis impatient de travailler avec eux ainsi qu’avec tous les sénateurs afin de poursuivre notre combat contre la pandémie mondiale de COVID-19, de prendre les mesures nécessaires à notre relance et de rebâtir un pays plus résilient et inclusif pour tous ».

« Un honneur incroyable, à la fois passionnant et bouleversant »

« Je suis devenue une sénatrice fière de ce que j’ai accompli jusqu’à présent, fière d’où je viens et particulièrement fière de notre communauté », a réagi l’élue de l’Est ontarien dans un long message adressé à ces concitoyens. « Je porte en moi toutes vos voix au Sénat du Canada et je continuerai de travailler en votre nom, en tant que fière citoyenne et résidente de cette communauté et de ce pays que j’aime beaucoup. »

Mme Clement s’est déclarée à la fois honorée de cette nomination et triste de quitter son poste de mairesse de Cornwall. « C’est un honneur incroyable, qui est à la fois passionnant et bouleversant. C’est une formidable opportunité que j’ai hâte d’entreprendre. Cependant, je suis très triste de démissionner de mon rôle de mairesse de Cornwall. »

« J’avais espéré rester mairesse pour le reste de mon mandat, ou peut-être plus, si vous vouliez m’avoir » confie-t-elle, « mais nous ne contrôlons pas le timing, seulement la préparation et l’ouverture à de nouvelles opportunités. Alors que cette magnifique histoire n’est pas terminée, on m’a demandé d’assumer un rôle différent qui continuera de m’impliquer pour aider à ajouter d’autres chapitres à notre histoire commune. »

Dianne Poirier, présidente de l’ACFO SDG. Archives ONFR+

« Elle est à la hauteur de la situation » – Dianne Poirier, présidente de l’ACFO SDG

« Elle est à la hauteur de la situation », est convaincue Dianne Poirier. « Tout ce qu’elle a accompli depuis son arrivée à Cornwall, que ce soit envers les organismes communautaires ou à titre d’élue, l’a très bien préparée à cette nouvelle fonction. »

La présidente de l’ACFO Stormont, Dundas et Glengarry (ACFO-SDG) reconnaît en Mme Clement « une personne très engagée, qui collabore et qui est toujours à l’écoute avant de passer à l’action », des qualités qui lui serviront au Sénat. « C’est une perte pour nous, à Cornwall, mais les décisions qu’elle aura à prendre bénéficieront sans doute à toutes nos communautés », est persuadée Mme Poirier.

Carol Jolin y voit, pour sa part, « une excellente nouvelle pour la communauté ». « Avoir une personne de la qualité de Mme Clement nommée sénatrice nous donnera une meilleure représentation et plus de visibilité au Sénat », croit le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) qui se félicite de la présence de désormais trois sénatrices franco-ontariennes pour examiner les lois et représenter les intérêts régionaux.

60 jours pour trouver un nouveau maire

De son côté, le conseil municipal de Cornwall dispose de 60 jours pour nommer une personne ou organiser une élection partielle pour combler le poste de maire laissé vacant.

La mairie a d’ores et déjà fait savoir que le conseiller Todd Bennett serait le maire suppléant pour le mois de juin. Il présidera donc la prochaine réunion prévue le 28 juin. Ensuite, un conseiller différent prendra le relai chaque mois jusqu’à ce qu’un nouveau maire soit désigné ou élu.

Avocate de formation, première femme à occuper les fonctions de maire à Cornwall et première femme noire mairesse en Ontario, Bernadette Clement a été élue pour la première fois au poste de conseillère en 2007. Élue mairesse en 2018, son mandat devait se poursuivre jusqu’en 2022.

Cet article a été modifié pour la dernière fois le mercredi 23 juin à 8 heures.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
+3