Passer au contenu Passer au pied de page

La Place des Arts courtise une compagnie de théâtre anglophone

Temps de lecture : 3 minutes

SUDBURY – La Place des Arts de Sudbury et YES Theatre ont entamé des négociations pour un possible partenariat. Si l’entente se conclut, la compagnie de théâtre sudburoise pourrait devenir le premier partenaire anglophone du projet.

La possibilité d’inclure des partenaires de divers horizons culturels fait partie du projet de la Place des Arts depuis sa conception, note le directeur général de l’organisme, Léo Therrien.

« On a toujours su que les organismes membres de la Place des Arts ne peuvent remplir la programmation, donc on s’ouvre à d’autres groupes de la communauté », affirme-t-il. « YES Theatre fait partie des organismes qui avaient été notés comme des partenaires potentiels dès l’étude de faisabilité. »

La compagnie de théâtre avait alors été approchée par des représentants de la Place des Arts, raconte Alessandro Costantini, directeur artistique de YES Theatre.

« Il y a quelques années déjà, Paulette Gagnon et Geneviève Pineault nous avaient demandé de faire partie du projet d’une manière ou d’une autre. Elles nous ont partagé leur vision. Mais à l’époque, c’était difficile à dire où nous allions être d’ici l’ouverture de la Place des Arts. »

Près de cinq ans plus tard, les négociations ont finalement repris en novembre 2019.

« C’est un partenariat qui nous intéresse et que nous voulons certainement développer », explique M. Therrien. « J’ai eu une conversation avec Alessandro Costantini le mois dernier. Il n’y a rien d’établi pour l’instant, mais on est prêt à s’asseoir avec YES Theatre pour discuter des possibilités. »

L’intention n’est pas de seulement louer la scène, mais plutôt de s’associer au projet.

« Nous n’avons pas encore déterminé tous les détails, mais nous voulons être une compagnie de théâtre en résidence », explique M. Costantini. « Pendant l’été, nous vivrions dans leur espace, car c’est à ce moment que se déroule la majorité de nos activités. Ça s’adonne bien, parce que la programmation du Théâtre du Nouvel-Ontario se déroule de l’automne au printemps. »

Au-delà du mandat francophone

Léo Therrien n’hésite pas à rappeler que la Place des Arts s’est toujours voulue un centre multiculturel. En guise d’appui, il évoque un récent don de la communauté italienne.

« La Place des Arts, c’est pour tout le monde », atteste le directeur général. « Les autres communautés sont invitées à participer et on s’assurera d’avoir de la place pour eux. »

En même temps, la compagnie de théâtre anglophone fait attention de ne pas éclipser la mission du centre artistique au sein de la communauté franco-sudburoise.

« Nous reconnaissons que la francophonie est au cœur de l’identité de la Place des Arts, qui sera le fleuron de la communauté francophone de Sudbury », concède M. Costantini.

« Certes, certains diront peut-être qu’il s’agit d’un projet que pour les francophones, tout comme certains anglophones critiquent les dépenses de fonds publics pour un centre francophone. Mais ces commentaires ne font que semer la discorde et ne reflètent pas l’intention réelle de l’art, qui est de tisser des liens entre les gens. »

Une compagnie en pleine expansion

En 2019, YES Theatre a célébré son 10e anniversaire.

Le directeur artistique note que la compagnie est plus populaire que jamais et a de grands plans pour les prochaines années.

« D’ici l’ouverture de la Place des Arts, nous espérons faire de notre festival d’été l’un des plus grands festivals de théâtre musical au pays », affirme-t-il. « Pour ce faire, nous aurons besoin à la fois du Sudbury Theatre et de la Place des Arts. Nous pourrions accommoder jusqu’à 2 000 spectateurs tous les jours. »

Il note aussi que lors des prochaines années, il souhaite faire des mises en scène originales, explorer différentes formes de théâtre, et peut-être même mettre en scène des pièces en français.

« Nous avons des membres francophones qui sont parmi les artistes les plus talentueux du Nord de l’Ontario », affirme-t-il. « Je pense à notre chorégraphe et membre fondateur, Janie Pinard, et certaines de nos comédiennes, comme Darquise Lauzon et Chloé Thériault. »

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+