Passer au contenu Passer au pied de page

L’AAOF s’excuse auprès d’Ontario Créatif, mais cible MacLeod

Temps de lecture : 2 minutes

L’Association des auteures et auteurs de l’Ontario (AAOF) a présenté ses excuses à Ontario Créatif et son animatrice Heather Hiscox pour la présentation virtuelle des Prix Trillium du 17 juin.

Vendredi dernier, Gabriel Osson, le président de l’AAOF avait dénoncé « vivement la forme unilingue anglophone » qu’avait pris la remise des prix. Toutefois, dimanche, M. Osson a publié une lettre reconnaissant les efforts déployés par Ontario Créatif afin de « rendre bilingue la remise des Prix Trillium » ainsi que le travail de Mme Hiscox qui « a été exemplaire en ce qui a trait au bilinguisme ».

« Elle (Heather Hiscox) n’était pas la personne que je visais dans cette lettre (…) », a affirmé M. Osson en entrevue avec ONFR+ reconnaissant le bon travail effectué par celle-ci dans les dernières années.

Des auteurs dont l’un des gagnants, Paul Ruban, avait dénoncé la réponse de l’AAOF à la suite de la cérémonie. Le gagnant du prix Trillium pour le livre en français avait indiqué sur Twitter que la partie avec Heather Hiscox avait été faite dans les deux langues et que le qualificatif d’« unilinguisme désastreux » utilisé dans la lettre de M. Osson était « faux ».

L’organisme franco-ontarien visait plutôt la ministre des Industries du Patrimoine, du Sport, du Tourisme et de la Culture, Lisa MacLeod, qui présidait la cérémonie d’une vingtaine de minutes.

« Pendant toute la présentation, Mme MacLeod n’a jamais parlé un mot en français et elle n’a pas pris le temps de dire un merci. Donc, on tenait surtout à clarifier que c’est ça qui nous avait dérangés » a expliqué M. Osson.

Une occasion manquée, selon Osson

La pandémie de la COVID-19 faisait en sorte que c’était une belle occasion selon l’écrivain pour le gouvernement Ford de s’adresser à la population franco-ontarienne.

« Il y avait une tribune extraordinaire, car normalement les réceptions sont limitées à un certain nombre de personnes, mais là on avait tout l’Ontario qui pouvait écouter. Tout le monde a vu que c’était en ligne, alors c’était très déplorable de ne pas l’avoir fait dans les deux langues et ça reste notre point de vue à l’AAOF. »

Le président de l’AAOF Gabriel Osson. Source : Facebook AAOF

Demande d’excuses aussi à Mulroney 

Le président de l’AAOF assure toujours demander des excuses à Mme MacLeod ainsi qu’à d’autres membres du gouvernement ontarien comme la ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney.

« Je trouve que c’est inconcevable encore aujourd’hui, que le gouvernement ne respecte pas les deux langues officielles lors de démonstrations publiques. Pourquoi on exige toujours que les francophones soient bilingues et non les anglophones ? C’est toujours cet aspect-là qui n’est pas juste pour les francophones. »

En plus de M. Ruban, l’auteure Véronique Sylvain a aussi remporté un Prix Trillium dans la catégorie poésie.

À l’heure de mettre ces informations sous presse, le bureau de Mme MacLeod n’avait pas répondu à notre demande d’entrevue.

1+

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+