#Francophonie, #Ontario

Le français disparaît du site web du Parti PC

Une image du site web du Parti progressiste-conservateur où apparaît Doug Ford. Capture écran Site web Parti PC

TORONTO – Le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario a retiré la portion francophone de son site internet, quelques jours après l’élection de Doug Ford à la tête de la formation politique. L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a réagi fortement à cette décision, à la suite des questions formulées par #ONfr. Le Parti PC, lui, se défend.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

Depuis plusieurs jours, #ONfr tente de comprendre la raison derrière cette disparition soudaine sur le site internet de la formation politique. Appelée à réagir, l’AFO a dénoncé la situation sur les réseaux sociaux.

«L’AFO est déçue de constater que le français a disparu du site Internet du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario. La communauté franco-ontarienne est en droit de s’attendre à ce qu’un parti politique majeur communique avec elle dans sa langue. Le parti dit que la version française sera disponible d’ici quelques jours. Pourquoi devons-nous attendre?», a indiqué l’organisme.

Un site web en français était encore accessible quelques jours après la victoire de Doug Ford, comme a pu le vérifier #ONfr en fouillant dans les archives de la page web. Un onglet «FR» était bien visible dans le coin droit de la page, ce qui permettait d’accéder à un site en français. Mais la version francophone de la plateforme web a disparu à la fin du mois de mars ou au début du mois d’avril, selon nos recherches.

La formation politique n’a voulu dire pourquoi elle avait effectué ce retrait. Un porte-parole du Parti progressiste-conservateur a indiqué qu’une version francophone était en construction, sans fournir de date pour sa mise en ligne.

Il a indiqué que plusieurs candidats francophones seront la voix du Parti auprès des francophones. Les Franco-Ontariens qui voudraient en savoir plus sur leur biographie ne pourront pas la lire en français pour l’instant, cependant.

Le Parti progressiste-conservateur a néanmoins indiqué que le Parti PC comptait diffuser l’ensemble de ses communications de campagne électorale dans «les deux langues officielles du Canada». Jusqu’à maintenant, les communiqués du parti sont envoyés seulement en anglais. Il faudra voir si la situation change une fois le déclenchement officiel des élections.

Le Parti progressiste-conservateur pouvait compter sur une équipe francophone au cours des derniers mois avec une conseillère aux Affaires francophones et un directeur des communications qui avait le français comme langue maternelle. Les deux ont depuis été remerciés par le Parti PC. Une directrice des relations communautaires et des relations avec les parties prenantes, Cozette Giannini, a cependant été nommée récemment et elle est francophone.

 

Un historique inégal

Il faut dire que lors du lancement en grand de la plateforme «La garantie aux gens», en novembre, le site web avait été complètement traduit en français. Les internautes francophones pouvaient alors connaître l’équipe de la formation politique, les dernières nouvelles du parti, effectuer des dons et découvrir les promesses du Parti PC.

Le site web ne contenait pas de contenu original à l’intention des francophones, mais un effort évident avait été fait pour leur offrir l’équivalent du contenu anglais dans leur langue. Tout un contraste avec des moutures précédentes du site web qui misaient sur le logiciel Google Traduction et où l’on retrouvait des erreurs nombreuses. Par exemple, «riding» avait déjà été traduit par «équitation», plutôt que circonscription.

À noter, les sites du Parti libéral de l’Ontario et du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario sont bilingues. Récemment, le NPD a cependant été critiqué pour ne pas avoir traduit en français sa plateforme électorale, lors de son lancement.

 

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Doug Ford prépare sa proposition aux francophones 

Un manque de français sur les sites web des partis politiques 

Une traduction qui laisse à désirer pour les progressistes-conservateurs

Site toujours unilingue pour les progressistes-conservateurs 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.