Passer au contenu Passer au pied de page

Le gouvernement Ford rouvrira totalement la province d’ici fin mars

Temps de lecture : 4 minutes

TORONTO – Dans un plan dévoilé ce vendredi, le premier ministre Doug Ford a posé les bases de la levée des dernières mesures de restrictions liées à la protection des lieux de travail et de rassemblements contre la COVID-19. Cet assouplissement graduel, justifié par des indicateurs de pandémie stables, doit se faire en cinq étapes au cours des cinq mois à venir.

La première interviendra dès lundi avec la suppression des limites de capacité dans les restaurants, les bars, les gymnases, les casinos, les espaces de réunion et d’événement intérieurs. Dans tous ces lieux où une preuve de vaccination est requise, la capacité ne sera plus plafonnée.

D’autres espaces pourraient aussi bénéficier de cet allègement à condition qu’ils exigent, eux aussi, une preuve de vaccination. Le gouvernement fait référence aux salons de coiffure, musées, aquariums, zoos, sites historiques sites, jardins botaniques, festivals, mariages et funérailles, ainsi qu’aux installations récréatives extérieures.

La deuxième étape, qui s’appliquera à compter du 15 novembre, consistera en la levée des limites de capacité dans le reste des lieux non encore autorisés à le faire, jugés à haut risque et où la preuve de la vaccination est obligatoire, tels que les boîtes de nuit, clubs de striptease, bains publics et clubs de sexe.

Port du masque et preuve de vaccination

À partir du 17 janvier, sous réserve de conditions de santé publique satisfaisante, ce sera au tour des lieux où aucune preuve de vaccination n’est requise. Les exigences en matière de preuves de vaccination pourront commencer à être progressivement levées à ce moment-là, y compris pour les restaurants, bars et autres établissements identifiés dans les étapes 1 et 2.

La quatrième étape sera enclenchée le 4 février : la preuve de vaccination ne sera alors plus obligatoire. Elle précèdera une ultime levée de l’ensemble des restrictions, planifiée pour le 28 mars, date à laquelle les mesures de santé publique et de sécurité au travail restantes seront levées, y compris le port du masque dans les lieux publics intérieurs. L’exigence provinciale de preuve de vaccination sera levée pour tous les milieux restants.

« Ce plan est conçu dans une perspective à long terme. Il nous guidera de façon sécuritaire tout au long de l’hiver et vers la sortie de cette pandémie, en évitant de futurs confinements et en veillant à protéger nos progrès durement acquis », croit le premier ministre Ford.

Le premier ministre Ford et la ministre de la Santé Elliott, en conférence de presse. Source : Gouvernement de l’Ontario

« On a lancé une des campagnes les plus réussies du monde entier », a déclaré Doug Ford, en conférence de presse, ce vendredi. « Nous allons pouvoir revenir à nos vies que nous voulons mener ». Il a qualifié ce plan de prudent car il lève lentement les mesures de santé publique, tout en gardant un œil sur l’évolution de la pandémie et en donnant de la visibilité aux entreprises.

Le premier ministre a toutefois rappelé l’importance de garder une certaine capacité d’action dans les hôpitaux et a rappelé l’importance de se faire vacciner, alors que la controverse sur la vaccination facultative du personnel de soin continue de faire couler beaucoup d’encre dans la province.

La table scientifique a récemment appelé le gouvernement à rendre cette vaccination obligatoire pour tous les travailleurs de la santé en première ligne.

« On a un système solide en place », affirme le Dr Moore

« On a un système solide en place » dans l’éventualité d’un inversement de courbe de cas ou de retour à une surcharge des hôpitaux, a ajouté le Dr Kieran Moore. Le médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario a affirmé qu’« on s’adaptera rapidement en cas de surcapacité du système de santé ou si un nouveau variant nous menace. Durant l’assouplissement des restrictions, il faudra rester vigilant, continuer de porter un masque et de respecter la distanciation sociale. L’arme la plus efficace contre la COVID-19 reste le vaccin. Continuer de vous faire vacciner », a-t-il martelé, alors que 84 % des Ontariens ont reçu leurs deux doses de vaccin.

Dr Kieran Moore, médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario. Source : Gouvernement de l’Ontario

Selon la ministre de la Santé, Christine Elliott, les vacances d’hiver et la rentrée scolaire seront attentivement scrutées et conditionneront : « Si la situation ne se détériore pas et en l’absence de données inquiétantes, nous commençerons à suspendre, en janvier, la preuve vaccinale et certaines directives de santé publique. »

La province a enregistré près de 500 nouveaux cas de COVID-19 ce vendredi et 11 décès supplémentaires. Plus de 260 personnes sont actuellement prises en charge dans les hôpitaux, dont une sénatrice franco-ontarienne : Josée Forest-Niesing a été admise à l’hôpital Horizon Santé Nord, à Sudbury.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !