Passer au contenu Passer au pied de page

Une modernisation de la Loi sur les langues officielles au début de 2022, demande Trudeau

Temps de lecture : 3 minutes

Dans la lettre de mandat de la ministre des Langues officielles Ginette Petitpas Taylor, Justin Trudeau veut qu’elle aille de l’avant avec une modernisation de la Loi sur les langues officielles au début de la prochaine année.

« Présenter de nouveau, dans les meilleurs délais, la Loi visant l’égalité réelle du français et de l’anglais et le renforcement de la Loi sur les langues officielles d’ici le début de 2022 », réclame-t-il.

Le premier ministre élabore que de présenter à nouveau le projet de loi C-32 en juin dernier est la priorité. S’il ne précise pas s’il faut modifier ce projet de loi, il veut que Mme Petitpas Taylor s’inspire du Livre blanc.

« Continuer à travailler pour assurer l’avenir de la langue française au Canada en mettant pleinement en œuvre les mesures décrites dans le Livre blanc, français et anglais : vers une égalité réelle des langues officielles au Canada. Dans cette tâche, vous pourrez compter sur l’appui de la présidente du Conseil du Trésor. »

S’il ne s’agit pas d’une liste de tous les dossiers auxquels ils vont travailler, pour les ministres, les lettres de mandat énoncent les engagements qu’ils devront prendre dans le cadre de leurs fonctions.

Ginette Petitpas Taylor, ministre des langues officielles. Crédit image : Rudy Chabannes
Ginette Petitpas Taylor, ministre des langues officielles. Crédit image : Rudy Chabannes

Justin Trudeau demande aussi à la ministre d’aller de l’avant avec la promesse qu’avaient tenue les libéraux en campagne électorale en doublant le financement destiné aux institutions postsecondaires en situation minoritaire. Dans le budget de 2021, 40 millions de dollars avaient été mis sur la table avant de passer à 80 $ millions quelques mois plus tard.

« Augmenter le financement des établissements d’enseignement postsecondaire dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire et soutenir le maintien et la vitalité de ces communautés en aidant à construire, rénover et développer les espaces éducatifs et communautaires qui les desservent. »

La ministre acadienne devra aussi créer plus d’opportunités pour avoir accès à des programmes d’immersion en français pour les jeunes canadiens en faisant de nouveaux investissements. Elle aura aussi la tâche de créer « une stratégie pour soutenir les entrepreneurs des communautés de langue officielle en situation minoritaire par l’entremise des agences de développement régional ».

Les autres mandats des ministres

Au total, 38 lettres de mandats ont été adressées aux ministres du Cabinet libéral jeudi. La Franco-Ontarienne et présidente du Conseil du Trésor Mona Fortier devra de son côté prêter coup de main à Ginette Petitpas Taylor.

« Continuer de veiller à ce que, partout au pays, les Canadiens puissent recevoir des services des institutions fédérales dans les deux langues officielles, et aider la ministre des Langues officielles à pleinement mettre en œuvre les mesures énoncées dans le Livre blanc, français et anglais : vers une égalité réelle des langues officielles au Canada, qui se rapportent à la fonction publique », réclame le chef libéral.

Au ministre du Patrimoine Canadien Pablo Rodriguez, Justin Trudeau fait quelques demandes en lien avec la francophonie comme la promotion des industries culturelles dans les deux langues officielles.

« Augmentant la proportion de financement pour le contenu audiovisuel en français de Téléfilm Canada et du Fonds des médias du Canada, la faisant passer de 33 % à 40 %, pour accroître le nombre de productions en français. »

Il se voit aussi donner la tâche, via plusieurs mesures, de moderniser le mandat de la Société Radio-Canada/CBC notamment en réaffirmant le rôle du géant médiatique « dans la protection et la promotion de la langue française et des cultures francophones au Québec et partout au pays ».

Parmi les autres dossiers sur la table de Pablo Rodriguez :

  • Augmenter le financement du Programme de contestation judiciaire,
  • Financer et appuyer les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste et des communautés francophones au Canada
  • Assurer un financement à long terme de la Loi sur les langues autochtones
Le ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez.
Le ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez. Source : Wikicommons

Affaires étrangères

L’ancienne ministre des Langues officielles, désormais aux Affaires étrangères, Mélanie Joly se voit notamment confier le mandat de représenter la francophonie canadienne.

« Célébrer les cultures francophones propres au Canada en faisant la promotion de la langue française dans toutes nos missions diplomatiques et dans notre travail en vue de transformer l’Organisation internationale de la Francophonie. »

Immigration

Le ministre Sean Fraser devra notamment piloter le dossier du rapatriement des Afghans, mais Justin Trudeau veut aussi qu’il mette « en œuvre une stratégie nationale ambitieuse d’immigration francophone dans tout le pays ». Il devra aussi trouver un moyen d’améliorer l’accès à la résidence permanente pour les étudiants internationaux et les travailleurs étrangers temporaires à Entrée express.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !