Passer au contenu Passer au pied de page

L’Ontario dévoile son code de couleurs pour éviter un nouveau confinement

Temps de lecture : 4 minutes

TORONTO – Le gouvernement de Doug Ford a dévoilé, ce mardi, un plan en cinq étapes afin de contrôler l’actuelle seconde vague de COVID-19, d’éviter de nouvelles fermetures d’entreprises et de garder les écoles et garderies ouvertes. Mais la possibilité d’un nouveau confinement n’est pas écartée.

Prévenir, protéger, restreindre, contrôler et enfin, confiner… Voici les cinq niveaux avec lesquels la province de l’Ontario compte jongler pour faire face à la nouvelle vague de COVID-19.

Plus question de parler d’étapes 1, 2 et 3, comme cet hiver, mais le premier ministre Doug Ford, qui écartait l’idée au départ, semble s’être résolu à l’adoption d’un code de couleurs.

À chaque classification, du vert au gris, son lot de restrictions et de mesures sanitaires graduelles pour prévenir la propagation du virus.

Des mesures qui peuvent aller d’une limitation accrue du nombre de personnes qui se rassemblent en privé ou en public, d’un accès plus ou moins limité dans les salles de sport et de divertissement, les salles de réunion et dans les commerces, de la limitation des heures d’opération dans les bars et restaurants, jusqu’à s’étendre, dans le pire des cas, à de nouvelles fermetures, synonyme d’un nouveau confinement proche de l’étape 1 du printemps dernier.  

Les différentes classifications adoptées en Ontario. Source : Ministère de la Santé de l’Ontario

« Il s’agit d’une approche graduelle et prudente », a expliqué le premier ministre Ford, afin de limiter la propagation de la COVID-19, tout en évitant de nouvelles fermetures.

« Il est clair que nous ne serons pas débarrassés de la COVID-19 avant un certain temps. (…) Ce cadre d’intervention nous servira de système d’alerte rapide afin de resserrer ou d’alléger les restrictions de santé publique sur une base régionale ou communautaire, en réponse à toute flambée ou éclosion de COVID-19. En adoptant plus rapidement les mesures de santé publique appropriées, nous pourrons tenir ce virus meurtrier à distance, aplanir la courbe et retrouver peu à peu une vie normale. »

Spectacles, masques et limitation des déplacements

Aux trois premiers niveaux du plan, les cinémas resteront ouverts et les spectacles pourront reprendre avec une audience limitée et une protection sanitaire entre les artistes et le public. Diverses mesures de contrôle s’ajouteront toutefois, à chaque niveau, si la situation sanitaire de la région se détériore.

À moins d’un nouveau confinement, les services religieux, mariages et funérailles pourront quant à eux accueillir jusqu’à 30 % de la capacité intérieure et 100 personnes à l’extérieur.

L’obligation de porter le masque, sauf exception, restera en vigueur en intérieur, peu importe la situation, et la province recommandera d’éviter les déplacements non essentiels entre les régions où la transmission est très élevée et celles où la transmission est faible.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Capture d’écran

Des mesures de sécurité, comme le dépistage par questionnaire dans les commerces, restaurants et lieux de sport et de divertissement, pourraient s’ajouter.

« Nous essayons de revenir à la situation la plus proche de la normale possible », a soutenu le premier ministre pour justifier ce nouveau cadre qui vise, selon le gouvernement, à trouver un équilibre entre protection de la population et soutien à l’économie.

Le plus récent bilan de la COVID-19 en Ontario

▶️1 050 nouveaux cas
▶️ 78 705 cas au total, dont 8 295 actifs
▶️ 3 166 décès, 67 244 guérisons
▶️ 357 hospitalisations, 73 personnes en soins intensifs
▶️ 25 279 tests réalisés en 24h, 20 758 résultats en attente

La progression de la pandémie, le nombre de dépistages effectués et la capacité du système de santé doivent permettre aux autorités sanitaires provinciales de déterminer où classer chaque région et ainsi de resserrer ou desserrer les mesures.

Le classement sera réévalué chaque semaine et les effets des mesures sanitaires mises en place feront l’objet d’un examen tous les 28 jours.

Allègement pour Ottawa, Peel et York, puis Toronto

Pour les régions de Toronto, Ottawa, Peel et York, de retour à une « étape 2 modifiée » en octobre, la nouvelle stratégie du gouvernement signifiera une levée partielle des mesures actuellement en place.

Si elles sont maintenues dans la catégorie « Orange-restreindre », auxquelles s’ajoute l’Est ontarien, ces régions verront ainsi leurs restaurants, bars, salles de sport et cinémas rouvrir sous condition. Les bars et les restaurants devront y fermer leurs portes à 22h et la capacité des salles de sport et des cinémas sera limitée à un maximum de 50 personnes.

« Cela ne veut toutefois pas dire qu’on peut baisser notre garde », a prévenu le premier ministre.

La classification des régions selon leur situation face à la COVID-19 au 26 octobre. Source : ministère de la Santé de l’Ontario

Le classement des régions fera toutefois l’objet d’une dernière révision, ce vendredi, avec les plus récents chiffres de Santé publique Ontario, avant l’entrée en vigueur de ce nouveau cadre d’intervention, le samedi 7 novembre.

Le premier ministre Doug Ford a toutefois d’ores et déjà précisé que Toronto devra attendre au moins le 14 novembre pour voir les mesures actuelles allégées.

L’opposition néo-démocrate, par la voix du député Taras Natyshak, déplore l’impact de cette stratégie pour les petites entreprises.

« Les petites entreprises ne peuvent pas constamment ouvrir et fermer du jour au lendemain. Ils ont besoin de plus de soutien financier de la part de ce gouvernement », a-t-il indiqué.

Le gouvernement a toutefois promis de mettre une enveloppe de 300 millions de dollars à la disposition des entreprises qui doivent fermer ou restreindre considérablement leurs activités à cause de ces mesures.

Cet article a été mis à jour à 14h13

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !