Passer au contenu Passer au pied de page

La province espère vacciner jusqu’à 8,5 millions d’Ontariens d’ici juillet

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – La province vise une vaccination massive d’ici la fin du mois de juin qui devrait permettre à toute la population ontarienne admissible et qui le souhaite d’être vaccinée d’ici la fin de l’année 2021.

À ce jour, ce sont 144 784 doses du vaccin Pfizer-BioNTech et plus de 20 000 doses du vaccin Moderna qui ont été administrées. Quelques 8 778 Ontariens ont reçu les deux doses nécessaires du vaccin contre la COVID-19.

« La première phase de notre plan étant bien engagée, nous nous préparons à élargir le déploiement de nos vaccins et à faire plus d’injections dès que les stocks seront disponibles », a expliqué le premier ministre, Doug Ford, par voie de communiqué.

Et selon les autorités sanitaires de la province, qui dévoilaient ce mercredi la prochaine phase du plan provincial de vaccination, le rythme va considérablement s’accélérer dans les prochains mois.

D’ici le 15 février, l’Ontario vise administrer une première dose de vaccin à tous les résidents et au personnel des foyers de soins de longue durée et des maisons de retraite de la province. Dans les quatre régions ayant le taux de transmission le plus élevé, soit Toronto, Peel, York et Windsor-Essex, cette vaccination devrait être terminée d’ici le 21 janvier.

L’objectif est d’avoir 1,46 million de personnes prioritaires vaccinées à la fin du mois de mars.

Dans cette première phase, la province se concentre sur les travailleurs de la santé, les travailleurs et résidents des foyers de soins de longue durée et des maisons de retraite, ainsi que les adultes des communautés autochtones.

Accélération de la vaccination d’avril à juin

Entre avril et mai, ce sera au tour des travailleurs essentiels – comme les enseignants ou les personnes qui travaillent dans l’industrie de la transformation des aliments -, ainsi que des personnes âgées, en commençant par celles de 80 ans et plus et en diminuant par tranches de cinq ans, tout comme des personnes atteintes de maladies chroniques à risque élevé et leurs soignants, de pouvoir se faire vacciner.

La province prévoit qu’en décembre, tous les Ontariens admissibles à la vaccination pourront y accéder.

Mais tout cela dépendra de la disponibilité du vaccin, a rappelé la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott.

« Nous sommes prêts pour la prochaine phase de notre plan de distribution de vaccins, mais avec des approvisionnements limités, nous nous concentrerons sur la vaccination des personnes âgées et des travailleurs essentiels de première ligne. Lorsque l’Ontario recevra des doses suffisantes de vaccins, nous veillerons à ce que chaque personne qui souhaite être vaccinée le soit. »

À l’heure actuelle, la province a déjà utilisé plus de 144 000 doses des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna sur 196 000 doses du vaccin Pfizer-BioNTech reçues au 11 janvier et 53 000 doses du vaccin Moderna reçues au 30 décembre.

« Avec les sites existants, on pourrait atteindre 50 000 vaccinations par jour si on avait assez de vaccins disponibles », a expliqué le général Rick Hillier, responsable de la distribution du vaccin en Ontario.

Pour le moment, l’objectif de la province est d’administrer 40 000 doses par jour d’ici février.

Le gouvernement prévoit aussi augmenter le nombre de places où le vaccin sera administré. De nouveaux centres de vaccination devraient ouvrir leurs portes dans les prochaines semaines, auxquels s’ajouteront progressivement des sites de vaccination mobiles, les hôpitaux, les pharmacies, les cliniques, les établissements de soins primaires, les centres de santé communautaires et les centres d’accès aux services de santé pour les Autochtones.

Le 18 janvier, Toronto ouvrira également un premier site de vaccination municipal au Palais des congrès du Toronto métropolitain pour les populations prioritaires, dont certains travailleurs de la santé de première ligne.

« C’est simple, restez à la maison ! »

Le plan de vaccination de la province apporte une légère éclaircie dans la grisaille actuelle. Le coronavirus continue de croître à un rythme soutenu dans la province.

Selon le plus récent bilan, 2 961 cas se sont ajoutés dans la dernière journée et l’Ontario pleure 74 nouvelles victimes du coronavirus, ce qui porte son nombre total de décès liés à la pandémie à 5 127 personnes. La province compte actuellement 29 636 cas actifs, 1 674 hospitalisations et 385 personnes en soins intensifs.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Capture d’écran ONFR+

Pour freiner cette propagation, le gouvernement progressiste-conservateur a annoncé, hier, de nouvelles mesures sanitaires qui entreront en vigueur jeudi. Des mesures qui ont entraîné une certaine confusion, à laquelle le premier ministre a tâché de répondre, en français et en anglais.

« Le message est très clair : restez chez vous ! C’est tout ! », a-t-il lancé, indiquant que ce sera bientôt une obligation légale, même si plusieurs zones d’ombre demeurent, relatives aux déplacements qui seront autorisés.

« Nous avons besoin que chacun fasse preuve de son meilleur jugement. (…) Si vous n’êtes pas certain que votre déplacement est essentiel, c’est qu’il ne l’est probablement pas », a-t-il ajouté.

Cet article a été mis à jour le 13 janvier, à 14h12

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
0