Passer au contenu Passer au pied de page

L’Ontario veut brancher toutes ses écoles à Internet d’ici l’automne

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Après plus de deux mois d’école à distance, le gouvernement remet un coup de collier sur le dossier de l’Internet. Objectif : connecter tout le monde, y compris en milieu rural. Le palier fédéral est appelé à remplir ses obligations.

« Ça n’a jamais aussi été important pour les travailleurs, les familles, les étudiants », déclare Doug Ford. « L’accès à internet n’est plus un luxe mais un élément essentiel de notre vie quotidienne. »

Actuellement, 12 % des Ontariens n’auraient pas accès à un service internet fiable, soit environ 620 000 familles et entreprises. Pour rectifier le tir, le premier ministre ontarien a annoncé une rallonge de 150 millions de dollars au plan d’action de 315 millions de dollars, lancé l’an passé, pour bâtir ou perfectionner des infrastructures en milieu rural.

Avec cette nouvelle enveloppe, la ministre de l’Infrastructure, Laurie Scott, espère attirer jusqu’à 500 millions de dollars d’investissements et son collègue de l’Éducation, Stephen Lecce, envisage que toute la province soit connectée dès septembre, y compris « toutes les écoles ». Ce dernier met en avant un partenariat avec le secteur des communications, déjà évoqué en mars dernier, au début de l’école à distance, par son entourage.

Laurie Scott, ministre de l’Infrastructure. Capture écran ONFR+

Pour réussir, Doug Ford se rappelle au bon souvenir de Justin Trudeau : « Le fédéral doit honorer son engagement vis-à-vis d’internet en milieu rural. Les gens méritent les mêmes services qu’ailleurs dans la province. »

« On a investi dans l’Est, le Nord et le Sud-Ouest depuis un an », illustre la ministre Scott, défendant un premier bilan. « Maintenant, le gouvernement fédéral doit assumer ses responsabilités », dit-elle pour enfoncer le clou.

Stephen Lecce, de son côté, assure pouvoir combler le fossé numérique mis en exergue depuis la fermeture des classes et l’apprentissage à distance.

« La nouvelle génération a besoin d’accéder aux marchés mondiaux. Internet sera disponible dans toutes les écoles d’ici septembre », s’avance-t-il.

Investissement dans la fabrication d’équipement de protection

Dans le même temps, la province a annoncé soutenir trois entreprises capables de produire en grande quantité des équipements de protection individuelle pour le personnel de première ligne.

« Certains ont doublé ou triplé leur production, d’autres réalisent de véritables miracles quotidiens pour faire progresser notre lutte contre la COVID-19 », a indiqué, par voie de communiqué, le premier ministre Ford. « Notre gouvernement est fier de s’associer à ces leaders du monde des affaires. »

Le fabricant d’appareils médicaux Southmedic, de Barrie, a reçu 1,8 million de dollars pour doubler sa production de masques à oxygène et tripler sa production de masques de surveillance de la respiration avant l’utilisation d’un ventilateur.

Le spécialiste des composants médicaux Sterling Industries, de Concord, a reçu un million de dollars pour faire passer sa production hebdomadaire d’écrans faciaux de 200 000 à plus d’un million.

L’entreprise SRB Technologies, de Pembroke, a reçu, pour sa part, près de 60 000 $ pour l’aider à convertir une partie de sa production de solutions d’éclairage de secours en fabrique d’écrans faciaux de qualité médicale, qui fourniront les hôpitaux et foyers de soins de longue durée.

Plus de 17 000 tests en Ontario

Sur le front de la pandémie, la province déplore désormais 29 047 contaminations et 2 312 décès depuis le début de la crise sanitaire, soit une hausse de 338 cas et 19 morts liés à la COVID-19 depuis la veille.

Plus de 17 000 tests ont été réalisés au cours des dernières 24 heures et on recense 169 éclosions en cours dans les foyers de soins de longue durée.

Pour garder la situation sous contrôle, l’Ontario a prolongé la situation d’urgence à l’échelle provinciale jusqu’au 30 juin. Cette décision prise en consultation avec le médecin hygiéniste en chef et approuvée par l’Assemblée législative hier, permet au gouvernement de maintenir les décrets d’urgence en vigueur durant un mois supplémentaire.

▶️ 338 cas et 19 décès de plus en Ontario
▶️ 29 047 cas au total (92 737 au Canada)
▶️ 2 312 décès en Ontario (7 414 au Canada)
▶️ 791 hospitalisés, 127 en soins intensifs
▶️ 765 501 tests en Ontario, dont 11 636 en attente de résultats

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !