Passer au contenu Passer au pied de page
Marit Stiles NPD Horwath Tabuns Ontario Queen's Park députée

Marit Stiles deviendra la cheffe du NPD de l’Ontario

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Sans concurrence, la députée néo-démocrate de Davenport Marit Stiles deviendra la prochaine cheffe de l’opposition officielle à Queen’s Park, à l’issue d’un vote de confirmation qui doit intervenir en mars.

Dans la liste des candidats, Mme Stiles est restée l’unique nom inscrit, jusqu’à minuit ce 5 décembre. L’élue torontoise était aussi la seule à satisfaire les exigences pour diriger le Nouveau Parti démocratique de l’Ontario (NPD).

Parmi ces critères, il fallait recevoir 100 signatures provenant de quatre des six régions géographiques de la province. Selon le communiqué du Parti, ces signatures reflètent l’équité et la parité de la formation politique.

Mme Stiles entamera sa nouvelle position de cheffe en mars selon les dires de l’opposition. Le NPD se réserve toutefois d’avancer le vote de confirmation. « Il est possible que le conseil provincial décide d’avancer la date », avance la communication du Parti au micro d’ONFR+. « Il s’agira d’un vote en ligne et par correspondance. »

Pour le député franco-ontarien Guy Bourgouin, « cela demande beaucoup de devenir chef aujourd’hui. Nous sommes nombreux à réaliser que Marit est la bonne personne pour diriger notre parti. Face à la crise en éducation et la crise en santé, Mme Stiles a la passion, la détermination et la motivation ».

Qui est Marit Stiles ?

Dans une note aux médias, la présidente du NPD, Janelle Brady déclare que « Marit peut donner de l’espoir aux gens et unir la province pour vaincre Doug Ford ». La députée de Davenport pourra, selon elle, « rendre la vie abordable, reconstruire et améliorer les soins de santé et l’éducation ».

Originaire de Terre-Neuve-et-Labrador, Mme Stiles a été élue pour la première fois députée provinciale en 2018 et a été, depuis, porte-parole en matière d’éducation. Avant de siéger à Queen’s Park, elle a été présidente du NPD au fédéral de 2016 à 2018.

Pour M. Bourgouin, député NPD pour Mushkegowuk-Baie James, Marit Stiles est la bonne candidate.

« Je suis heureux qu’elle soit notre prochaine cheffe. J’ai toujours dit que je supporterais seulement un candidat qui maîtrise le français et c’est le cas de Marit », affirme-t-il. « Elle se débrouille très bien en français et s’exprime dans les deux langues. D’ailleurs, elle est capable de répondre aux médias en français. »

Guy Bourgouin pense notamment que « la communauté franco-ontarienne va apprécier Marit Stiles ».

Même son de cloche pour France Gélinas qui assure que Mme Stiles, malgré une attitude timide, lorsqu’elle parle en français, « comprend et parle bien notre langue ».

La députée néo-démocrate de Nickel Belt admet que Marit Stiles est probablement « la personne la mieux placée pour le job ».

« Elle a gagné l’appui de beaucoup de nos membres et de nombreux députés. C’est une femme très forte avec une réelle intelligence sociale », rajoute-t-elle.

Pour le moment, Peter Tabuns reste le chef par intérim et la députée torontoise demeure porte-parole en Éducation. Cependant, c’est une certitude, Marit Stiles remplacera Andrea Horwath, qui avait démissionné le 2 juin dernier, après sa défaite aux élections provinciales.

De leur côté, les libéraux, qui détiennent seulement huit sièges, n’ont pas encore déterminé quand ils choisiront leur prochain chef.

Cet article a été mis à jour le 6 décembre à 18h50.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !