Passer au contenu Passer au pied de page

La passion de Phil Rivière, à la conquête d’Apple

Temps de lecture : 7 minutes

[UN FRANCO, UNE PASSION] 

ORLÉANS – Chaque semaine durant l’été, ONFR+ vous présente un nouvel épisode d’Un Franco, une passion. Que ce soit une collection ou un véritable engouement, découvrez la passion hors du commun qui habite un Franco-Ontarien ou une Franco-Ontarienne, du Nord au Sud et d’Est en Ouest. Cap sur Orléans avec le Youtubeur Philippe Rivière.

La semaine passée, nous vous présentions Marc Bissonnette et sa passion pour la haute couture. Cette semaine, c’est aussi une collection qui a du style…la rétro-informatique.

Les ordinateurs sont de véritables pièces de collection puisque, plus ils sont rares, plus ils prennent de la valeur. Cependant, tout ce qui a été produit à grande échelle n’en a pas forcément. Bien que la marque Apple ait produit plusieurs de ses ordinateurs en grande quantité, il reste certaines antiquités difficiles à trouver.

C’est dans une banlieue tranquille d’Orléans que nous retrouvons Philippe Rivière, qui possède quelques objets mythiques de la marque, ayant plus de 30 ans. Ce jeune youtubeur de 21 ans est suivi par quasiment 10 000 abonnés sur sa chaîne YouTube : « AppelezMoiPhil », mais sa passion cachée, c’est l’informatique.

Retour vers le…passé

Nous sommes comme téléportés dans le passé lorsque nous suivons Philippe Rivière dans le sous-sol de la maison de ses parents. Nous découvrons la magie du temps. Le simple fait d’être entouré de vieux ordinateurs nous donne l’étrange sensation d’être transportés en 1980.

En s’installant dans les fauteuils de cette salle de cinéma, notre première pensée s’avère avoir été : que même les canapés étaient d’un confort inégalé depuis 1980.  

Disposées de la sorte pour nous, Philippe Rivière, nous exposent quelques-unes de ses plus belles pièces sur une table. Il nous promet une démonstration à la fin de notre rencontre.

Informatique  Apple passion ordinateurs
Philippe Rivière nous présente une partie de sa collection. Crédit image : Lila Mouch

Mais qu’est-ce qui peut bien passionner un jeune homme de 21 ans ? « J’ai toujours été passionné par l’informatique, c’est un de mes grands intérêts et c’est un passe-temps », dit-il.  

Philippe Rivière nous explique qu’il y a une certaine nostalgique dans ces objets. Pour le jeune youtubeur, ces ordinateurs représentent une certaine époque et une certaine créativité, à la fois inspirante et dynamique.

« J’aime beaucoup les années 1980 et 1990. Ça me passionne de voir la société d’avant et de voir des ordinateurs de cette période-là. C’est comme un bout de la société, une époque différente de la mienne. Je me renseigne sur l’ordinateur, mais aussi sur la période à laquelle il est sorti », témoigne-t-il.

Un travail de recherche

Une passion qui a commencé tout jeune, dès l’âge de deux ou trois ans, selon ses plus lointains souvenirs. Philippe Rivière se souvient avoir pianoté sur des ordinateurs avec sa famille, puis en maternelle dans son école. « Je me souviens exactement que les ordinateurs qu’il y avait dans ma classe étaient identiques à celui-ci », affirme-t-il, en nous montrant un des ordinateurs de sa collection. « C’est un Macintosh de 1984 », nous dit-il fièrement.

« Ces reliques de plus de 35 ans marchent toujours et j’en suis très fier. » – Philippe Rivière

Cette collection a commencé en 2017, il y a cinq ans seulement. « Mon premier ordinateur, celui qui démarre ma collection, c’est un iMac G3. »

C’est d’ailleurs le premier modèle d’iMac commercialisé en 1998. Il sera l’ordinateur qui permettra à Apple d’échapper à la faillite. 

Ce passionné nous parle des ordinateurs, de la marque, de l’évolution des produits et de la vision quasi futuriste de Steve Jobs lorsqu’il créa cette panoplie de produits, qui aujourd’hui compte parmi les classiques de l’informatique.

Les produits électroniques de cette marque sont considérés comme les plus créatifs aux États-Unis depuis plus de deux décennies.

Pour toutes ses trouvailles, Philippe Rivière a fouillé les méandres de Kijiji. « J’ai trouvé des ordinateurs des années 1970, certains étaient tellement rares et dispendieux, que je n’avais pas les moyens de me les procurer », explique-t-il.

« Quand j’achète de vieux ordinateurs, j’aime les nettoyer, réinstaller et les upgrader. C’est plus ou moins le premier job que j’ai eu, en tout cas la première activité rémunérée si on veut. »

Informatique  Apple passion ordinateurs
Le premier ordinateur de la collection est un iMac G3. Gracieuseté

Des objets sentimentaux

Une autre pièce qui en dit long sur la marque est le Powerbook G4 Titanium, sorti en 2001. « Il a 20 ans de différence avec le dernier MacBook que je possède et ils sont hyper similaires. »

En effet, côte à côte, les deux ordinateurs se ressemblent tout particulièrement. « On dirait qu’Apple est retourné aux basiques avec les derniers Macbook. Nous avons le même clavier, les mêmes couleurs et la même forme. »

Informatique  Apple passion ordinateurs
Au premier plan le Powerbook G4 au deuxième plan le Macbook Pro. Il y a 20 entre ces deux ordinateurs. Crédit image : Lila Mouch

Phil Rivière nous décrit les objets avec une réelle ardeur et une excitation très palpable. « Le chargeur du Powerbook est vraiment le plus cool que la marque n’ait jamais créé. C’est le space-ship. »

« Je ne suis pas sûr qu’il en reste beaucoup dans le monde de ces ordinateurs. » – Philippe Rivière

Il nous présente ensuite deux ordinateurs produits et commercialisés dans les années 1980. « Ils ont été trouvés dans la rue par un de mes amis, c’est incroyable, j’ai eu la chance de les récupérer quand mon ami a déménagé. »

C’est le Macintosh 512k de 1984, le deuxième modèle de Macintosh de la marque. Lui et son prédécesseur sont les premiers ordinateurs personnels créés par Apple. Sa mémoire quadruplée lui a valu le surnom de Fat Mac.

L’autre ordinateur est le Macintosh SE commercialisé en 1987, qui innovait puisqu’il était le premier Macintosh à intégrer un espace pour un disque dur interne.

« Ces reliques de plus de 35 ans marchent toujours et j’en suis très fier. »

En écoutant ce jeune passionné, on sent une réelle admiration pour l’informatique. « Je trouve que nous avons accès à bout de l’histoire ici et je suis un passionné d’histoire. »

Informatique  Apple passion ordinateurs
Le Macintosh 512K a 38 ans et il s’allume toujours. Crédit image : Lila Mouch

Depuis l’enfance, Phil Rivière se dit « super curieux », il avouera même que cette curiosité l’aura emmené à détruire plusieurs ordinateurs notamment en effaçant le fameux fichier system 32 des ordinateurs Windows. « Mes parents vous en parleront avec beaucoup d’amertume. »

« Dès l’âge de 8 ans, je pensais faire carrière en informatique et cela jusqu’en 2020. J’ai tenté des études en technique des systèmes informatiques, mais j’ai réalisé que ce n’était pas fait pour moi », avoue-t-il, « je suis incapable de reproduire la même tache, continuellement ».

L’électronique aussi

Philippe Rivière est passionné par les ordinateurs de la marque Apple, certes, mais ce n’est pas tout.

Si nous avons la sensation d’être dans un vieil épisode de Code Quantum, c’est simplement parce que le youtubeur collectionne d’autres vieilles machines. « Depuis le début de ma collection, j’ai probablement possédé plus de vingt ordinateurs. »

Des ordinateurs Windows appartenant à sa famille se retrouvent dans sa collection. Des ordinateurs datant des années 1995, mais aussi des disquettes, très populaires dans les années 1990. Une unité centrale, jaunie par le temps, acheté dans une boutique qui n’existe même plus.

« Vous savez ce que c’est un ordinateur de poche ? », dit-il, tout en dévoilant un objet se situant entre le cellulaire portable et une télécommande. Le passionné nous dévoilera aussi des consoles de jeux, dont la Playstation One, qui aura 28 ans cette année.

Informatique  Apple passion ordinateurs
La PlayStation One est une console de jeu commercialisée en 1994. Crédit image : Lila Mouch

Nous avons officiellement fait un bon dans le passé quand Philippe Rivière nous invite à allumer les ordinateurs. Nous sommes surpris, nous retenons notre souffle. « J’espère qu’ils vont s’allumer, on ne sait jamais  », murmure-t-il.

Pourtant, lorsque ses antiquités s’allument, le son et l’image révèlent de l’importance d’une telle expérience.

« Je ne suis pas sûr qu’il en reste beaucoup dans le monde de ces ordinateurs », affirme-t-il.

« Je trouve ça vraiment cool de faire une collection sur les produits Apple, en tout cas peut-être plus cool que les autres marques. Apple prend vraiment à cœur le design, c’est vraiment ça que j’aime. »

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !