Passer au contenu Passer au pied de page

Ottawa investit 100 millions de dollars dans la Croix-Rouge canadienne

Temps de lecture : 3 minutes

OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un financement pouvant atteindre 100 millions de dollars pour soutenir la Croix-Rouge canadienne dans sa lutte contre la COVID-19. L’Allocation canadienne pour enfants sera par ailleurs bonifiée.

Présente dans des centres de quarantaine, des établissements de soins de longue durée ou ses hôpitaux de campagne mobiles, la Croix-Rouge est plus sollicitée que jamais durant la pandémie.

« Nous leur demandons d’offrir les mêmes services et le même soutien sur lesquels nous avons toujours comptés, mais dans des circonstances beaucoup plus difficiles », a légitimé M. Trudeau.

Le financement prévoit jusqu’à 41 M$ pour répondre aux besoins immédiats relatifs à la COVID-19, soit plus de 15 M$ qui permettront d’améliorer la capacité d’intervention de la Croix-Rouge et 25 M$ pour appuyer des efforts de santé publique.

Le premier ministre Justin Trudeau en conférence de presse. Capture écran ONFR+

L’organisation humanitaire aura ainsi une marge accrue dans son recrutement et sa formation, mais aussi en terme d’équipements de protection individuelle pour son personnel et ses bénévoles.

Jusqu’à 59 M$ de ce financement pourront servir, en outre, à soutenir d’autres efforts de secours et de rétablissement qui seront déployés, cette année, en lien avec la COVID-19 ou d’éventuels feux de forêt et inondations.

L’Allocation canadienne pour enfants revue à la hausse

Lancée il y a quatre ans, l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) sera quant à elle bonifiée pour la troisième année consécutive, dès juillet prochain, afin de suivre l’augmentation du coût de la vie.

Ce bonus non imposable, qui s’ajoute au versement spécial unique de 300 $ déjà prévu pour le 20 mai, les aidera à assumer les dépenses liées à l’éducation des enfants durant la pandémie, a expliqué le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussein.

La prestation annuelle maximale passera à 6 765 $ pour les enfants de moins de 6 ans, et à 5 708 $ pour les enfants de 6 à 17 ans.

Mises à pied chez Air Canada : une réponse floue

L’annonce par Air Canada de la mise à pied de près de 20 000 employés a animé une partie de la conférence de presse de Justin Trudeau, ce samedi. Frappés de plein fouet par les suspensions de vols et les fermetures de frontières, les avions du transporteur aérien sont cloués au sol, hormis sur une poignée de lignes intérieures.

Le plan de licenciement vise plus de la moitié du personnel, alors que l’entreprise bénéficie d’un programme de subvention fédéral, prolongé jusqu’en août. C’est ce même programme qui devait garantir la réembauche de 16 500 employés déjà mis au chômage technique, fin mars.

Le plan de licenciement vise plus de la moitié du personnel. Source image : site web Air France

Le premier ministre est resté très vague sur la réponse que pourrait apporter Ottawa, fermant la porte à une renationalisation.

« Cette situation est un grand défi pour les compagnies aériennes (…). On a offert de la certitude en prolongeant la subvention sur la masse salariale ».

Interrogé sur les difficultés économiques rencontrées par plusieurs villes à travers le pays, M. Trudeau a rappelé qu’il s’agissait d’une compétence des provinces, sans exclure d’apporter davantage de soutien, une question qui ferait l’objet de vives discussions depuis jeudi dernier.

Le fonds de soutien communautaire d’urgence opérationnel dès mardi

Les critères d’admissibilité au Fonds de soutien communautaire d’urgence, annoncé en avril dernier, seront, pour leur part, connus mardi prochain. L’enveloppe fédérale de 350 M$ devrait soulager les organismes qui se portent au secours des plus vulnérables. La majorité des fonds sera remise par l’intermédiaire de Centraide, Fondations communautaires du Canada et la Croix-Rouge Canada.

Ces annonces interviennent alors que, Santé Canada a approuvé les premiers essais cliniques pour un candidat vaccin conçu par des chercheurs de l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse.

« Le Conseil national de recherche va travailler avec le fabricant pour faire en sorte que ces essais, s’ils réussissent, permettent de produire et de distribuer le vaccin ici-même, au Canada », s’est réjoui le premier ministre, évoquant des nouvelles encourageantes dans la course au vaccin contre la COVID-19.

On frôle désormais les 75 000 cas au pays dont un un peu moins du tiers se sont déclarés en Ontario. Avec 391 cas et 33 décès supplémentaires dans les dernières 24 heures, la province déplore 22 313 cas positifs et 1 858 décès. Plus de 17 000 tests ont été pratiqués.

▶️ 391 cas et 33 décès de plus en Ontario
▶️ 22 313 cas au total (74 993 au Canada)
▶️ 1 858 décès en Ontario (5 595 au Canada)
▶️ 975 hospitalisés, 180 en soins intensifs
▶️ 528 609 tests en Ontario, dont 10 565 en attente de résultats

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !