Passer au contenu Passer au pied de page

Plus de 30 000 cas de COVID-19 : redémarrage économique indécis en Ontario

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – L’Ontario a franchi, ce samedi, la barre des 30 000 contaminations liées à la COVID-19 depuis le début de la pandémie. 455 nouveaux cas détectés sont venus grossir le chiffre de la santé publique provinciale qui rapporte 30 202 cas pour 2 407 décès. L’Ontario reconduit ses décrets d’urgence.

▶️ 455 cas et 35 décès de plus en Ontario
▶️ 30 202 cas au total (94 335 au Canada)
▶️ 2 407 décès en Ontario (7 414 au Canada)
▶️ 673 hospitalisés, 117 en soins intensifs
▶️ 832 158 tests en Ontario, dont 12 384 en attente de résultats

Le gouvernement incite les personnes qui pensent avoir contracté la COVID-19 ou avoir été exposées au virus à se rendre dans un centre d’évaluation pour faire faire une analyse. Plus de 23 000 tests de ce type ont été réalisés dans les dernières 24 heures. 311 éclosions ont été signalées dans des foyers de soins de longue durée depuis le début de la pandémie.

Décrets d’urgence prolongés jusqu’au 19 juin

Pour endiguer le virus, le gouvernement ontarien a prolongé ses décrets d’urgence qui resteront en vigueur jusqu’au 19 juin. Cela comprend l’interdiction de tout rassemblement public de plus de cinq personnes, à un moment où la province est secouée par une vague de manifestations contre le racisme, depuis une semaine. Après Toronto, Ottawa, des mouvements dans plusieurs autres villes se poursuivent cette fin de semaine, notamment à London.

« Il est essentiel que nous maintenions en vigueur ces décrets d’urgence afin de pouvoir continuer à remettre notre province en marche progressivement et en toute sécurité », a expliqué le premier ministre, Doug Ford, par voie de communiqué. « Nous ne sommes pas encore hors de danger », a-t-il prévenu, « ce virus mortel reste une menace très sérieuse. »

Pourtant, le gouvernement lorgne de plus en plus vers la phase 2 de son plan de redémarrage de l’économie. M. Ford encourage les entreprises à « commencer à se préparer à la relance afin que, le moment venu, elles soient en mesure de reprendre leurs activités tout en protégeant leur personnel, leurs clients et le grand public. »

Aucun calendrier n’est encore fixé. Le gouvernement dit s’en remettre aux recommandations de ses experts en santé publique.

Un travailleur étranger succombe au virus à Windsor

Un second travailleur étranger est mort des suites de la COVID-19 dans la province. Décédé dans la soirée de vendredi à l’Hôpital régional de Windsor, ce jeune de 24 ans, d’origine mexicaine, avait été placé en isolement dans un hôtel, après une première hospitalisation à l’hôpital Érié Shores.

Il s’agit de la deuxième victime en une semaine dans la main d’œuvre saisonnière migrante en Ontario, après celle d’un travailleur de 31 ans, samedi dernier, lui aussi en provenance du Mexique.

La région de Windsor-Essex recense 67 décès et a franchi le millier de cas positifs.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+