Passer au contenu Passer au pied de page

Rentrée : tous les élèves à l’élémentaire, 50 % du temps au secondaire dans certains conseils

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Le gouvernement Ford a pris sa décision, lourde de conséquences pour des millions de parents ontariens. Les élèves de l’élémentaire iront en classe cinq jours par semaine. Quant au secondaire, les jeunes de certaines régions ou de certains conseils scolaires ne pourront fréquenter leur école que 50 % du temps.

L’ensemble des enfants qui fréquentent l’école élémentaire, autant ceux de la maternelle que jusqu’à la 8e année, seront invités à retourner en classe à la rentrée.

Les cours se donneront en personne, cinq jours par semaine, mais le gouvernement souhaite que ces élèves fassent l’ensemble de leurs activités avec un même groupe, une même « cohorte ». Une cohorte ne signifie toutefois pas nécessairement que l’élève va demeurer avec la même classe toute la journée. Mais les écoles devront s’assurer de limiter les interactions de chaque élève à un nombre restreint d’élèves.

Dès la 4e année, les élèves devront porter le masque. « Pour les élèves de la maternelle à la 3e année, le port du masque dans les lieux communs sera encouragé, mais non obligatoire », dit le gouvernement.

Les élèves devront-ils conserver un ou deux mètres de distance en classe ? Le gouvernement ne compte pas forcer la distanciation sociale au sein des classes, privilégiant plutôt une « stratégie multiple » lorsque les espaces sont trop petits.

La province souhaite que les écoles éloignent les pupitres mais, si ce n’est pas possible, le gouvernement favorisera plutôt le port du masque, un nettoyage fréquent des surfaces et des mains, ainsi que les cohortes.

Les élèves qui utilisent le transport scolaire se verront assigner un siège qu’ils utiliseront jour après jour. Les chauffeurs porteront désormais le masque et devront nettoyer les surfaces deux fois par jour. Les fenêtres devront rester ouvertes, autant que possible.

Dans l’éventualité de la contamination d’un élève, l’ensemble des parents d’élèves sera informé de la situation et encouragé à se faire tester.

Modèle multiple au secondaire

Au secondaire, le modèle annoncé par le gouvernement Ford est plus complexe et variable, selon la région et le conseil scolaire.

Si la majorité des écoles secondaires misera sur des mesures de protection classiques, comme la distanciation physique et la création de cohortes, et un retour complet en classe, le tiers des conseils scolaires devra transformer ses activités.

Ces conseils se trouvent majoritairement dans la grande région de Toronto, d’Ottawa et dans l’Est ontarien, ainsi que dans les régions de Niagara, London, Hamilton et Windsor, notamment.

Dans les conseils « désignés », les classes ne seront plus que de 15 élèves et les jeunes n’iront à l’école que 50 % du temps. Le reste de leur formation se fera à distance.

Plusieurs conseils francophones exigeaient du gouvernement qu’il prenne en compte l’immensité de leur territoire dans sa prise de décision. Il semble que cela puisse expliquer la raison pour laquelle les conseils scolaires Viamonde et MonAvenir ne se retrouvent pas dans la liste des conseils devant modifier leurs pratiques, même si certaines de leurs écoles se trouvent à Toronto.

Ainsi, des élèves torontois anglophones ne fréquenteront leur école secondaire que 50 % du temps, alors que de l’autre côté de la rue, leurs collègues francophones y seront à temps plein, laissent croire les informations publiées jusqu’à maintenant par le gouvernement.

Dans toutes les écoles secondaires, le gouvernement établit à 100 le nombre maximum d’élèves avec lequel un jeune devrait être en contact.

De nouvelles procédures de sécurité

  • Un enfant qui serait infecté sera retiré immédiatement de la classe et les parents des autres élèves de l’école seront informés de la situation, affirme le gouvernement
  • Les élèves qui ont des symptômes devront rester à la maison tant et aussi longtemps qu’il n’ont pas obtenu le résultat de leur test
  • Les professeurs et le personnel scolaire auront accès à des masques médicaux. Le gouvernement débloque 60 millions de dollars de plus pour ces achats
  • Dans l’éventualité d’une deuxième vague, les écoles resteront ouvertes pour permettre aux professeurs de préparer et d’offrir leurs cours
  • Le gouvernement ontarien souhaite revenir à un modèle plus traditionnel « dès que possible » et espère que le modèle de la rentrée sera temporaire

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+