Passer au contenu Passer au pied de page

Reprise des chirurgies : les patients cardiaques et atteints du cancer en priorité

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Le gouvernement ontarien avait décidé de repousser des dizaines de milliers de chirurgies « non-urgentes » afin de libérer des lits dans les hôpitaux de la province. Alors que la pandémie a frappé moins fort que prévu dans la population en général, les autorités annoncent la reprise de ces opérations. Mais attention, ça ne se fera pas avant plusieurs semaines.

▶️ 399 nouveaux cas positifs en Ontario, 48 nouveaux décès
▶️ 19 121 cas de COVID-19 au total

▶️ 1 477 décès, 13 569 guérisons
▶️ 1 033 hospitalisations, 220 aux soins intensifs
, 155 sous respirateur artificiel

« Si c’était une opération d’urgence pour un cancer, elle aurait déjà eu lieu, car leur vie était en danger. Mais on sait qu’il y a des dizaines d’autres chirurgies qui ont été repoussées et on veut aller le plus vite possible pour les réaliser », a expliqué la ministre de la Santé, Christine Elliott.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, devant la presse, le jeudi 7 mai. Gracieuseté : consortium des médias de Queen’s Park

Mais avant d’y arriver, chaque hôpital devra répondre à une série de critères très stricts.

« Ça va dépendre du plan de chaque hôpital et de l’étude du plan par le réseau régional de la santé. Ça va nous prendre plusieurs semaines avant de pouvoir reprendre, mais il faut commencer le processus. Je sais que tout le monde veut reprendre les activités normales, surtout les patients qui attendent », a poursuivi la ministre Elliott, lors du point de presse quotidien de la province.

Les critères exigés aux hôpitaux pour qu’ils puissent reprendre les chirurgies sont les suivants :

  • enregistrent un nombre stable de cas de COVID-19
  • disposent d’un approvisionnement stable en équipement de protection individuelle
  • disposent d’un approvisionnement stable en médicaments
  • ont la capacité suffisante en lits d’hospitalisation et lits de soins intensifs
  • ont la capacité suffisante en personnel de santé
  • peuvent garantir que les patients recevront les soins non hospitaliers post-soins actifs appropriés après leur sortie de l’hôpital.

En théorie, les hôpitaux doivent prioriser les patients qui doivent subir des chirurgies pour des problèmes cardiaques et des cancers, insiste la ministre Elliott. Mais, en point de presse, elle a admis que certains établissements pourraient décider de débuter avec des opérations plus faciles à réaliser, notamment pour des cataractes. 

Plus d’argent pour les travailleurs mobilisés contre la Covid-19

Justin Trudeau a annoncé en matinée une entente avec les provinces pour « bonifier les salaires des travailleurs essentiels ».

Il a lancé un message à ces travailleurs de première ligne : « Si vous risquez votre santé pour nous permettre de traverser cette crise et que vous êtes payés au salaire minimum, vous méritez de gagner plus ».

Le gouvernement du Canada a décidé de fournir un soutien pouvant atteindre trois milliards de dollars afin d’augmenter le salaire des travailleurs essentiels à faible revenu.

Il faut savoir que chaque province ou territoire déterminera quels travailleurs seront admissibles à l’aide et quel en sera le montant, ce qui signifie que des différences dans la rémunération seront à prévoir, selon les régions.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+