#Francophonie, #Ontario

Bernadette Clément marque l’histoire dans l’Est ontarien

La nouvelle mairesse de Cornwall, Bernadette Clément. Archives #ONfr

Si plusieurs maires ont réussi à conserver leur siège dans l’Est ontarien, la soirée électorale a été marquée par deux changements importants à Hawkesbury et à Cornwall, où la Franco-Ontarienne Bernadette Clément est entrée dans l’histoire.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Clarence-Rockland: Desjardins reste en place

Le maire sortant Guy Desjardins a conservé son siège dans Clarence-Rockland. Il était opposé à un nouveau venu en politique, Donald Veilleux, qui avait avoué se présenter pour éviter une élection par acclamation.

Guy Desjardins réélu à la mairie de Clarence-Rockland. Gracieuseté Municipalité de Clarence-Rockland

Originaire d’Orléans, M. Desjardins enchaîne un deuxième mandat comme maire. Agriculteur de métier, il siège au conseil municipal de Clarence-Rockland depuis 2006. Sa capacité à avoir pacifié le conseil municipal, très divisé lors du mandat du maire précédent Marcel Guibord, lui a sans doute valu cette confiance renouvelée de la part de la population de Clarence-Rockland.

Pour ce deuxième mandat, M. Desjardins a promis d’essayer de faire avancer le dossier de l’élargissement de la route 17/174 vers Ottawa qui traîne depuis plusieurs années. Il souhaite également s’attaquer au défi de la salle d’urgence à Clarence-Rockland et maintenir un niveau de taxes raisonnable.

 

Cornwall: Clément gagne son pari

Avocate de formation et diplômée de l’Université d’Ottawa, l’ancienne conseillère municipale franco-ontarienne et actuellement directrice générale de la Clinique juridique de Stormont, Bernadette Clément, a gagné son pari face au maire sortant Leslie O’Shaughnessy. Elle a remporté la course à la mairie avec 53,86 % des votes exprimés devant le candidat David Murphy et ses 24,5 %.

«C’est une surprise! J’avais fait une bonne campagne, solide, nous avions reçu de bons commentaires pendant le porte-à-porte, mais on ne sait jamais. Les résultats ont pris du temps à sortir, ça a été une longue campagne, mais peu importe le résultat, j’aurais été fière de ce que j’avais fait», a-t-elle confié à #ONfr.

Mme Clément avait trois candidats face à elle. Outre le maire sortant, l’ancien conseiller municipal, David Murphy et l’ancienne candidate à la mairie Nicole Spahich tentaient eux aussi de remporter le siège de maire.

«La première chose que je vais faire sera de rencontrer individuellement chaque membre du nouveau conseil municipal, où se trouvent des anciens et des nouveaux élus, pour créer une atmosphère d’équipe. On ne sera peut-être pas toujours d’accord, mais on doit établir nos priorités ensemble.»

En se faisant élire à la tête de la municipalité, Mme Clément se fait une place dans l’histoire de Cornwall en devenant la première femme et minorité visible à devenir maire.

«Ce n’est pas si surprenant que ça arrive à Cornwall, puisque nous avons un historique de diversité. C’est ici qu’a été élu le premier maire juif au Canada», souligne Mme Clément.

Cette dernière avoue ne pas encore bien mesurer la portée de son élection.

«Ayant été élue pendant 12 ans au conseil municipal, ce n’était pas nouveau pour moi de faire campagne. C’est en parlant avec des jeunes femmes et des petites filles, en voyant à quel point c’était important pour beaucoup de gens, que j’ai réalisé. Je voulais que les jeunes femmes comprennent que ça n’a rien d’extraordinaire pour une femme de se lancer en politique.»

Dans une municipalité qui compte quelque 10 000 francophones, l’élection de Mme Clément est également une bonne nouvelle puisqu’il faut remonter à plus de 100 ans et Angus Lalonde pour voir un francophone à la tête de Cornwall.

 

Hawkesbury: Assaly évince Charlebois

Dans la course à trois qui se dessinait à Hawkesbury, les électeurs ont choisi la nouveauté en élisant l’ancienne enseignante, puis avocate, Paula Assaly. Celle-ci s’est imposée face à la mairesse sortante, Jeanne Charlebois, qui visait un troisième mandat, et l’ancien conseiller municipal, Gilbert Cyr.

La nouvelle mairesse de Hawkesbury, Paula Assaly. Archives #ONfr

Durant la campagne, Mme Assaly a promis de «faire bouger les choses». Elle a fait du développement économique et touristique sa priorité. Pour y parvenir, elle souhaite aller chercher davantage de subventions et augmenter les revenus de la municipalité.

 

La Nation: St-Amour reste à la barre

La lutte s’annonçait serrée dans la municipalité de La Nation. Et c’est finalement le maire sortant François St-Amour qui l’a emporté face à l’ancien maire Denis Pommainville et l’ancienne conseillère municipale, Danika Bourgeois-Desnoyers.

«Ça a été serré et je tiens à féliciter les deux autres candidats qui se sont présentés à la mairie, ainsi que tous les candidats au poste de conseiller, car ça prend du courage pour se mettre en face du public comme ça. Je pense que les électeurs m’ont fait de nouveau confiance parce que ça va bien à La Nation. Le monde n’a pas cru à la négativité de M. Pommainville. On n’est pas des Américains!»

François St-Amour, réélu maire dans La Nation. Archives #ONfr

Maire depuis 2010, M. St-Amour a plusieurs dossiers sur la table dont celui du développement commercial à Limoges, mais aussi celui des infrastructures municipales, dans cette large municipalité qui compte notamment Limoges, St-Isidore, Fournier et St-Albert.

«Je vais m’assoir avec le nouveau conseil pour écouter toutes les idées. Nous avons deux nouveaux conseillers, on va tâcher de bien les accueillir. Je suis un joueur d’équipe et il faut travailler ensemble pour avancer.»

 

Russell: Pierre Leroux reste maire

Après son échec aux élections provinciales, le maire du canton de Russell, Pierre Leroux conserve son poste de maire du canton de Russell. Candidat défait pour les libéraux de Kathleen Wynne en juin dernier, il a remporté le droit de faire un deuxième mandat à la tête de la municipalité. Il devance les candidats Charles Armstrong et Shawn McNally.

Le maire du canton de Russell, Pierre Leroux. Archives #ONfr

Conseiller municipal depuis 2010, M. Leroux avait succédé au maire soudainement disparu Jean-Paul St-Pierre, en 2015, lors d’une élection partielle.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de douze ans. Titulaire d'un baccalauréat en Administration économique et sociale et d'une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.