#Ontario

Troisième semaine de congés payés, proposée par Horwath

La chef néo-démocrate, Andrea Horwath, lors de son déplacement, mardi 29 mai. Crédit image: Twitter

[ONVote2018]

Ce fut une journée mouvementée pour la chef néo-démocrate, qui est restée dans le Centre de l’Ontario. Ce matin, Mme Horwath a annoncé qu’un gouvernement du Nouveau Parti démocratique (NPD) assurerait trois semaines de congés payés aux personnes qui travaillent à temps plein.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

DIDIER PILON
dpilon@tfo.org | @DidierPilonONFR

«Chaque Ontarien et Ontarienne qui travaille fort devrait pouvoir se bâtir une belle vie dans la province, et la conciliation entre travail et vie personnelle est essentielle à cette équation», a déclaré Mme Horwath.

 Selon une étude de 2013 du Center for Economic and Policy Research, des 21 pays les plus économiquement développés, seuls les États-Unis et le Japon offraient moins de journées de congé que le Canada. Alors que la France et le Royaume-Uni offrent respectivement 30 et 28 journées de congés payés, les Ontariens en obtiennent 10.

La chef néo-démocrate, Andrea Horwath. Crédit image: Twitter

L’autobus de campagne néo-démocrate aura fait quatre arrêts aujourd’hui, s’étant rendu à North York, à Brantford, à Stratford et à Chatham-Kent, quatre circonscriptions très disputées. À l’exception du mandat de 1995 à 1999, Brantford—Brant reste un bastion libéral depuis 1934. Toutefois, les sondages y prévoient une course serrée entre les néo-démocrates et les progressistes-conservateurs. Les deux partis seraient aussi ex æquo à Chatham-Kent.

 

«Plus d’argent dans les poches»

Le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Doug Ford, était de passage à Port Colborne afin de spécifier sa stratégie pour aider les Ontariens à faible revenu. «Nous avons un plan pour créer de l’emploi, pour faire croître l’économie, engager plus de médecins tout en mettant plus d’argent dans vos poches», a promis M. Ford.

Doug Ford a ainsi indiqué que, s’il était porté au pouvoir en juin, les parents bénéficieraient d’un crédit d’impôt allant jusqu’à 7 300 $ pour les services de garde.

Le chef progressiste-conservateur, Doug Ford. Crédit image: Twitter

Le chef du Parti PC a également promis les soins dentaires gratuits pour les aînés et de réduire les factures d’électricité. Continuant sur la lancée des derniers jours, M. Ford a tiré à boulets rouges sur le NPD.

«Ce n’est pas juste que le NPD est dangereux, c’est qu’il a déjà mis la province en péril. La dernière fois que ce parti a été au pouvoir, 1,2 million de personnes se sont retrouvées au chômage», a lancé M. Ford.

Le chef du Parti PC se dirigera vers Sarnia le mercredi 30 mai.

 

Wynne à Oakville

Pendant ce temps, Kathleen Wynne était en déplacement à Oakville dans l’entreprise Burloak Techonologies, mardi matin. Le temps pour la première ministre sortante de faire la promotion de son plan pour la création d’emplois, et se définir comme la seule représentante du parti capable de faire les ponts entre les chefs d’entreprise et les employés.

«Il est important de savoir où sont les risques», a fait part Mme Wynne. «Il y a des sérieuses questions qui ont besoin d’être clarifiées pour les gens, et c’est ce que je vais continuer à faire.»

Kathleen Wynne rencontre les employés de l’entreprise Burloak Techonologies à Oakville. Crédit image: Twitter

La première ministre promet d’injecter 900 millions de dollars supplémentaires pour aider les entreprises à se développer au cours de la prochaine décennie, si son gouvernement est réélu le  7 juin prochain.

L’entreprise Burloak Technologies se trouve juste à côté du chemin Queen Elizabeth à Oakville. Ce passage est justement proche des deux circonscriptions libérales des ministres sortants Kevin Flynn (Oakville) et Eleanor McMahon (Burlington).

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.