Passer au contenu Passer au pied de page

Un Canadien succède à Catherine Cano comme numéro 2 de l’OIF

Temps de lecture : < 1 minute

PARIS – Quatre mois après sa démission fracassante, Catherine Cano a un successeur comme « numéro 2 » à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Le Québécois Geoffroi Montpetit est le nouvel administrateur de l’institution internationale.

Sur les médias sociaux, l’OIF annonce que la secrétaire générale, Louise Mushikiwabo, a fait cette nomination ce matin, à l’issue du Conseil permanent de la Francophonie (CPF).

Jusqu’à maintenant, Geoffroi Montpetit officie comme chef de cabinet de la ministre du Développement international, Karina Gould.

Peu connu du grand public, M. Montpetit se décrit sur son compte LinkedIn comme un « professionnel de la politique étrangère et du développement international », mais aussi « engagé à diriger les équipes et les personnes vers l’excellence ».

Catherine Cano avait hérité du poste d’administratrice de l’OIF dans la foulée de la fin de mandat controversée de l’ancienne secrétaire générale, Michaëlle Jean.

Le Canada a joué de stratégie en coulisses lors du Sommet de la francophonie de 2018. Le gouvernement Trudeau avait soutenu la candidature de la Rwandaise, Louise Mushikiwabo, en échange que le Canada puisse obtenir le poste d’administrateur, selon plusieurs sources.

Catherine Cano avait bel et bien obtenu ce poste, en avril 2019.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
0