#Francophonie, #Ontario

Un pas de plus vers un centre de santé francophone à Timmins

Archives #ONfr

TIMMINS – La création d’un Centre de santé communautaire francophone à Timmins a franchi un pas de plus, le mercredi 10 janvier. Le projet a reçu l’appui formel du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Le conseil d’administration du RLISS du Nord-Est a approuvé l’analyse de rentabilité présentant les besoins en matière d’activités opérationnelles et de budget d’immobilisations du centre de santé communautaire francophone proposé à Timmins, ainsi que la structure de gouvernance du futur centre.

De quoi ravir le directeur général de l’Alliance de la francophonie de Timmins, Sylvin Lacroix, qui se bat pour ce projet depuis de nombreuses années.

«Je suis vraiment très heureux de cette décision que nous n’imaginions pas il y a encore un an et demi. Le RLISS a fait un gros travail cette dernière année avec la firme de consultants qui a travaillé sur ce dossier.»

Malgré plus de 14 000 francophones, Timmins est la seule région de l’Ontario ayant une importante population francophone à ne pas avoir de centre de santé communautaire dans la langue de Molière.

Le directeur général de l'Alliance de la francophonie de Timmins, Sylvin Lacroix. Crédit image: Benjamin Vachet
Le directeur général de l’Alliance de la francophonie de Timmins, Sylvin Lacroix. Crédit image: Benjamin Vachet

«La communauté francophone va en sortir gagnante! Nous connaissons très bien ses besoins et je pense que c’est aussi pour ça que le projet a débloqué. Le RLISS a vu que nous étions sérieux, d’autant que nous avions derrière nous la firme d’avocats de Ronald Caza et plusieurs partenaires importants, comme le Collège Boréal, l’Université de Hearst et les deux conseils scolaires francophones», rappelle le directeur général de l’Alliance de la francophonie de Timmins.

L’organisme porte-parole des francophones de Timmins avait envisagé recourir aux tribunaux en cas d’échec des négociations.

 

Quatre paliers

Actuellement, la communauté franco-ontarienne de Timmins bénéficie déjà de certains services, notamment via l’équipe de santé familiale. Cette équipe dessert 26 000 patients, compte 17 médecins francophones et offre plusieurs services en français. Mais on estime qu’il y aurait encore 12 000 personnes, dont près de 5 500 francophones, qui n’auraient pas accès à des services de santé.

La création d’un centre de santé communautaire pourrait donc répondre à ces besoins, tout en comblant certaines lacunes du système pour les francophones, notamment en matière de prévention.

«Le centre de santé communautaire sera construit autour de quatre paliers: une sur la santé mentale, un sur les maladies chroniques, un sur les soins primaires et un sur la prévention», précise M. Lacroix.

Selon lui, le futur centre pourra s’appuyer sur l’École de médecine du Nord de l’Ontario pour aller puiser son personnel de santé.

 

Prochaine étape

Dernière étape et non des moindres, le projet devra recevoir le feu vert du ministère de la Santé et des Soins de longue durée qui devra examiner les documents de planification transmis prochainement par le RLISS.

Joint par #ONfr, le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Éric Hoskins, dans un échange de courriels avec son équipe, a indiqué qu’il soutenait le projet et qu’il allait étudier les rapports transmis par le RLISS, sans toutefois indiquer un échéancier.

«Nous avons des indicateurs très positifs de la part du ministère. Avec tout l’argent que le gouvernement a dépensé pour faire les plans de financement et le plan d’affaires, cela prouve son sérieux. Maintenant, il faut qu’il agisse vite, car les élections approchent et que nous ne voulons pas que cela devienne un enjeu électoral ou que ce soit encore reporté. Nous avons déjà trop attendu!», souligne M. Lacroix, rappelant que la communauté franco-ontarienne de Timmins attend son centre de santé communautaire depuis près de 30 ans.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Bientôt un centre de santé communautaire francophone à Timmins?

Cinq enjeux pour la francophonie à Timmins

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d'un baccalauréat en Administration économique et sociale et d'une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.