Passer au contenu Passer au pied de page

Un point de départ pour la Coalition des Noirs francophones de l’Ontario

Temps de lecture : 2 minutes

La Coalition des Noir.e.s francophones de l’Ontario (CNFO) tenait, ce samedi, une première conférence intercommunautaire virtuelle. Une manière de se présenter et de se faire connaître.

« La mort tragique de George Floyd et la pandémie viennent mettre au grand jour le racisme systémique dont nos communautés sont l’objet depuis toujours et que la rhétorique et la politique ont ignoré. Nous sommes à la croisée des chemins, c’est maintenant ou jamais. On doit bâtir une vision commune et bannir les discriminations sous toutes leurs formes dont est victime notre communauté en Ontario. »

La présidente de la CNFO, Julie Lutete a donné le ton à la première activité publique de l’organisme.

« Par nous, pour nous et avec nous » – Julie Lutete, présidente de la CNFO

Fondée en novembre 2019, mais discrète jusqu’ici, la coalition aspire à devenir la voix politique de la communauté noire francophone de l’Ontario.

« Nous voulons être le porte-parole de notre communauté aux niveaux municipal, provincial et fédéral. Nous voulons la représenter, la rassembler et la concerter et aussi faire la promotion de l’identité noire francophone », résume Fété Kimpiobi Ngira-Batware, membre du conseil d’administration et également directrice générale de l’organisme Solidarité des femmes et familles interconnectées francophones du Niagara.

L’union fait la force

« On ne réinvente pas la roue », explique Body Ngoy, faisant le parallèle avec l’ancienne Union Provinciale des Minorités Raciales Ethnoculturelles Francophones de l’Ontario (UP-MREF). « L’UP-MREF n’a pas fonctionné, mais je pense que ça nous a appris des choses. Aujourd’hui, il y a beaucoup de travail à faire et nous devons le faire nous-mêmes. Personne, pas même Justin Trudeau ou les députés alliés, ne peut rassembler notre communauté. Seulement nous-mêmes. Nous devons faire partie de la solution et travailler ensemble. »

Une cinquantaine de personnes, de partout à travers la province, a participé à cette première rencontre virtuelle. Une manière de présenter la Coalition et de la faire connaître auprès des organismes et des individus qui voudraient y adhérer.

« Nous avons des professionnels et des organismes, nous avons le talent et les compétences dans notre communauté », a martelé Levit Koloko.

Campagne d’adhésion

Mais la CNFO, qui possède déjà une page Facebook, a encore du travail pour totalement pouvoir fonctionner à son plein potentiel. L’organisme doit compléter son conseil d’administration, finir son site internet, recruter des membres…

La présidente de la Coalition des Noir.e.s francophones de l’Ontario. Crédit image : Gracieuseté

Dès la semaine prochaine, un formulaire d’adhésion devrait être disponible et envoyé aux organismes et représentants de la communauté noire francophone. Et novembre, la CNFO prévoit aussi tenir son assemblée générale.

« Aujourd’hui, c’est une première sortie. Mais nous allons aussi faire une série de consultations pour rencontrer la communauté et une campagne de recrutement. Puis, nous pourrons travailler à développer un plan stratégique », prévoit Mme Lutete.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
9+