Passer au contenu Passer au pied de page

Vague Omicron : un record d’hospitalisations et une opposition en furie

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Les hôpitaux ontariens sont en proie à une hausse massive des admissions qui ont atteint un nouveau pic ce vendredi. Face à la vague Omicron, les néo-démocrates dénoncent des sous-investissements dans le système de santé, les libéraux réclament un sommet de crise, dès lundi, tandis que le Parti vert exige plus d’aide aux petites entreprises en difficulté. Le gouvernement a débloqué une subvention supplémentaire et allège le tarif d’électricité.

« Ce gouvernement n’a jamais fait les investissements pour combattre ce virus », s’est emportée la cheffe de l’opposition ce vendredi en conférence de presse, dénonçant l’inflexibilité du gouvernement dans son accompagnement des travailleurs de la santé en première ligne mais aussi des petites entreprises en difficulté.

« Il est clair que Doug Ford ne veut pas dépenser d’argent », a-t-elle poursuivi, « dans un contexte où les gens ont besoin au contraire qu’on les soutienne ». Elle demande entre autres que des dispositions soient prises pour augmenter le personnel des foyers de soins de longue durée, en proie à de nouvelles éclosions.

Le leader libéral Steven Del Duca a appelé un peu plus tôt à la tenue, lundi, d’un sommet politique tripartite et non partisan sur la crise hospitalière. « L’Ontario a besoin d’un plan unifié pour faire face à la crise du personnel hospitalier et renforcer la capacité maintenant », a-t-il lancé sur le média social Twitter.

Mike Schreiner, chef du Parti vert, a de son côté appelé à soutenir énergiquement les entreprises qui passent au travers des mailles du filet des aides gouvernementales. « Doug Ford continue de cumuler les jours de retard et de manquer d’argent pour aider les petites entreprises. Cela ne peut plus continuer. »

La province fait face à un record d’hospitalisations : 2 472 Ontariens sont, à l’heure actuelle, pris en charge, incluant des enfants de 5 ans et moins. 338 patients sont suivis en unité de soins intensifs, dont les deux tiers sont entièrement vaccinés. Le pic surpasse ainsi le dernier record établi à 2 360 hospitalisés en avril dernier, au paroxysme de la vague épidémique du printemps.

Le bilan d’aujourd’hui fait par ailleurs état de 11 899 contaminations – majoritairement chez des personnes ayant reçu deux doses de vaccin – et de 42 décès. Plus de la moitié de ces nouveaux cas se concentrent dans la grande région de Toronto.

Plus de 194 000 doses ont été administrées au cours des 24 dernières heures, portant le total de doses à plus de 28 millions, a annoncé Christine Elliott. Un chiffre qui englobe les troisièmes doses. La ministre de la Santé en a profité pour réaffirmer l’efficacité du vaccin Moderna, alors que des cliniques de vaccination ont essuyé ces derniers jours des refus de patient lui préférant le vaccin Pfizer.

« Le meilleur vaccin pour votre dose de rappel est le vaccin disponible en premier. Les vaccins Moderna et Pfizer offrent tous deux une forte protection contre la COVID-19 et le variant Omicron », a-t-elle insisté.

Subvention et baisse du prix de l’électricité pour les entreprises

En déplacement dans une clinique de vaccination dans une entreprise, à Etobicoke, en banlieue de Toronto, le premier ministre a qualifié la situation de « sérieuse » et rappelé l’action de son gouvernement au cours des derniers jours : l’accélération de l’administration de la troisième dose pour les travailleurs en éducation, les 18 millions de tests rapides distribués depuis septembre, ou encore l’ajout de 3 000 appareils de ventilation dans les écoles.

Le premier ministre a aussi défendu sa subvention de 10 000 $ allouée aux entreprises contraintes de fermer leurs portes en raison du retour à l’étape 2 du plan de déconfinement.

Le premier ministre Doug Ford et sa ministre de la Santé Christine Elliott. Capture d’écran ONFR+

« Grâce à la nouvelle Subvention ontarienne de secours pour les petites entreprises en raison de la COVID‑19, notre gouvernement fournira de l’aide à des milliers de petites entreprises qui créent des emplois », a souligné le ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce Vic Fedeli.

Le gouvernement assure par ailleurs que ces petites entreprises bénéficieront dès le 18 janvier prochain d’un allègement du tarif d’électricité pour une durée de 21 jours, aligné sur les périodes creuses, soit 8,2 cents par kilowattheure.

C’est également à partir du 18 janvier que les demandes pour le Programme ontarien de remise pour les coûts à l’intention des entreprises pourront être faites en ligne. Les entreprises admissibles bénéficieront d’une remise pouvant atteindre 100 % des impôts fonciers et coûts d’énergie payés pendant leur fermeture, 50 % si elles sont restées ouvertes à 50 % de leur capacité.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !