Passer au contenu Passer au pied de page

Cinq points à surveiller à Queen’s Park

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – C’est la rentrée parlementaire à Queen’s Park ce lundi 11 septembre. Une rentrée qui sera particulière à neuf mois des élections. Voici un survol des cinq enjeux que l’on surveillera pour vous.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Les procès et les scandales

La première ministre, Kathleen Wynne, ira témoigner au procès de Gerry Lougheed et de l’ancienne chef de cabinet Patricia Sorbara à Sudbury le 13 septembre. Dans cette affaire, le député Glenn Thibeault se serait fait promettre un ministère s’il se présentait sous la bannière libérale aux élections partielles de 2015.  L’affaire a passablement écorché la popularité de Mme Wynne l’an dernier et sa présence au Palais de justice de Sudbury risque de faire jaser.

Le salaire minimum à 15 $ de l’heure

Les consultations autour du projet de loi 148 ont battu leur plein au cours de l’été. D’un côté, les entrepreneurs qui se montrent farouchement opposés à l’idée d’augmenter le salaire minimum à 15 $ d’ici 2019. De l’autre, les défenseurs du projet, comme le groupe Fifteen and Fairness, qui souhaite que le gouvernement aille de l’avant afin d’aider les moins nantis de la société. Avec le retour à Queen’s Park, le moment des votes arrive à grands pas. Reste à savoir si le projet libéral sera altéré au cours de la session.

La francophonie

Depuis 2010, le 25 septembre est la Journée des Franco-Ontariens. Chaque année, le gouvernement tend à donner un petit cadeau à la communauté francophone. Il y a fort à parier que la tradition va se poursuivre. À surveiller aussi le projet de loi de Nathalie Des Rosiers sur la désignation d’Ottawa comme ville bilingue.

La députée libérale Nathalie Des Rosiers. Crédit image : Archives #ONfr

Popularité

À moins d’un an de la prochaine élection, Kathleen Wynne aura du pain sur la planche pour remonter dans les sondages. Selon les derniers chiffres, la popularité de la première ministre se situe toujours autour de 15 %. Si les libéraux veulent conserver le pouvoir en juin prochain, la fenêtre d’opportunité pour présenter des projets d’envergure se referme tranquillement. Donc, les prochaines semaines seront probablement prometteuses en annonces importantes.

Le nouveau ministère des Affaires francophones

La création d’un ministère à part entière pour les Affaires francophones a pris plusieurs Franco-Ontariens par surprise. Avec les députés qui reviennent à Queen’s Park, il faudra voir comment cette nouvelle entité administrative sera en mesure d’influencer les décisions qui touchent les francophones de la province.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !