Passer au contenu Passer au pied de page
Gravité de la COVID-19

COVID-19 : l’Ontario enregistre le plus grand nombre de décès depuis plus d’un an

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que l’Ontario s’apprête à rouvrir ses commerces et alléger ses restrictions dans une poignée de jours, voilà que la province affiche ce mercredi son deuxième plus grand nombre de décès liés à la COVID-19 depuis le début de la pandémie, et ce malgré une couverture vaccinale des plus importantes au monde et un variant Omicron a priori moins dangereux s’agissant des formes graves.

L’Ontario rapporte ce mercredi 89 morts liés à la COVID-19, soit le deuxième plus gros pic depuis le début de la pandémie et les 100 décès enregistrés un certain 15 janvier 2021. Qui plus est, avec 62 décès par jour, la province connaît la deuxième moyenne hebdomadaire la plus élevée durant la pandémie.

Par ailleurs, la province la plus peuplée du Canada a comptabilisé un peu plus de 1 000 nouveaux décès dus à la COVID-19 depuis 1er décembre dernier pour un cumul de 11 160 morts au total.   

Quant au profil des personnes décédées, cela n’a pas beaucoup changé de ce qu’on connaît avec les anciens variants comme l’Alpha ou le fameux Delta. En effet, ce sont les personnes âgées, voire très âgées qui paient encore une fois le plus lourd tribut.

Et pour preuve, 90 % des personnes décédées depuis le 1er décembre avaient 60 ans et plus et la moitié était âgée de 80 ans et plus. Aussi, les décès survenus parmi les résidents des foyers de soins de longue durée représentent 38 % du total des morts répertoriés depuis deux ans.

Contraste avec l’allégement des mesures restrictives

Ce triste record intervient alors que la province vient de lever le voile sur son plan d’assouplissement graduel des mesures restrictives qui entrera en vigueur à partir de lundi prochain.

Étalé sur trois phases, ce plan consiste, dans un premier temps, à autoriser des lieux de rassemblement tels que les bars, les restaurants, les cinémas, les salles de sport ou encore les musées pour ne citer que ceux-là, à rouvrir avec une capacité clientèle de 50 %. De plus, à partir du 31 janvier, les rassemblements en extérieur pourront atteindre 25 personnes contre dix en intérieur.   

Mieux que cela, le gouvernement Ford compte, à partir du 14 mars 2022, lever toutes les limites de capacités dans tous les lieux publics intérieurs comme extérieur ainsi que celles relatives aux rassemblements sociaux extérieurs.

Le tout est donc de savoir si le pouvoir décisionnel maintiendra vaille que vaille ce calendrier de réouverture, surtout lorsque l’on sait que certains experts tablent sur un nombre de plus en plus élevé de décès dans les semaines à venir.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !