Passer au contenu Passer au pied de page

COVID-19 : maintien des mesures d’urgence et assouplissements en Ontario

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – La province a prolongé les décrets d’urgence qui devaient expirer ce mercredi. Mais le gouvernement a également annoncé, dans le même temps, un assouplissement des restrictions appliquées à certains commerces.

Le gouvernement ontarien prolonge ainsi la fermeture des établissements publics et des lieux de travail non essentiels, ainsi que l’interdiction d’organiser des événements publics de plus de cinq personnes.

Selon les conseils du médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, David Williams, ces mesures d’urgence resteront en vigueur jusqu’au 19 mai.

Réouverture de l’économie

Même si certaines mesures d’urgence restent en place, plusieurs nouveaux assouplissements pour les commerces, comme les quincailleries et les jardineries, entreront en vigueur cette fin de semaine, a annoncé le gouvernement.

« Les mesures de sécurité publique qui s’appliquent aux épiceries s’appliqueront aussi à ces entreprises », explique le premier ministre ontarien, Doug Ford.

Dès le 14 mai, 360 succursales de la LCBO étendront également leurs heures d’ouverture et seront dorénavant ouvertes de 10h à 21h, du mardi au samedi.

Le premier ministre reste plus vague quant à la réouverture des restaurants.

Le ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, Vic Fedeli. Source : chaîne YouTube du premier ministre de l’Ontario

Son ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, Vic Fedeli, recommande toutefois aux propriétaires de restaurants de se familiariser avec les mesures de sécurité.

« Visitez notre site web et préparez-vous à rouvrir », a lancé M. Fedeli.

Alcool et électricité plus abordables

Peut-être pour les faire patienter, la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) a, toutefois , annoncé une réduction du prix minimum que les restaurants et les bars peuvent vendre certains spiritueux, tels que le gin, le rhum, la tequila, la vodka et le whisky.

Une bouteille de 750 ml peut maintenant se vendre à moins de 35 $, alors que le minimum légal était auparavant de 51,72 $.

La réduction ne s’applique qu’aux commandes à emporter et aux livraisons à domicile et sera en vigueur jusqu’au 1er janvier 2021, précise la CAJO dans un communiqué de presse.

Le gouvernement Ford a également annoncé, ce mercredi, la prolongation de la période d’allègement des tarifs d’électricité jusqu’au 31 mai.

Le premier ministre de l’Ontario Doug Ford. Source : chaîne YouTube du premier ministre de l’Ontario

« Pendant cette période sans précédent, de nombreux Ontariens ont du mal à payer leurs factures, alors qu’ils font leur part pour arrêter la propagation du virus en restant chez eux », a justifié le premier ministre.

Pour les cinq millions d’Ontariens assujettis à la tarification selon l’heure de consommation, le tarif actuel est donc de 10,1 cents par kilowattheure.

L’Ontario rate la cible

▶ 412 cas et 68 décès de plus en Ontario
▶ 18 722 cas au total (62 458 au Canada)
▶ 1 429 décès en Ontario (4 111 au Canada)
▶ 1 032 hospitalisés (219 en soins intensifs)
▶ 365 675 tests en Ontario, dont 8 790 en attente de résultats

Seulement 12 961 tests de dépistage ont été traités au cours des dernières 24 heures. C’est la deuxième journée de suite que la province n’arrive pas à atteindre sa cible de 16 000 tests par jour, une cible qui avait déjà été revue à la baisse. Il s’agit toutefois d’une augmentation par rapport aux 10 654 tests qui avaient été réalisés la veille.

La cheffe du Nouveau parti démocratique de l’Ontario, Andrea Horwath, demande une augmentation en vue de rouvrir les entreprises, les parcs et les services

« Moins il y a de tests en Ontario, plus le risque est grand pour les gens qui y vivent », affirme la cheffe de l’opposition. « Le travail de Doug Ford est de régler ce problème, pas de s’en plaindre. »

Conséquemment, le nombre de tests en attente de résultat a augmenté et est passé de 6 023 hier, à 8 790 aujourd’hui.

En revanche, le nombre de personnes guéries ne cesse d’augmenter. Près de 13 000 des 18 722 cas de COVID-19 en Ontario sont maintenant guéris, ce qui représente 69,8 % des cas, selon les données du ministère de la Santé et des Soins de longue durée.

Ailleurs au Canada

À l’échelle nationale, seulement 43 % des gens qui ont contracté la COVID-19 ont récupéré.

« L’augmentation quotidienne continue à diminuer et l’épidémie elle-même ralentit », note, cependant, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam.

Elle ajoute que le total des cas au pays double tous les 20 jours, contrairement à la semaine dernière où l’on observait une telle augmentation en seulement 16 jours.

Mme Tam nuance toutefois ces bonnes nouvelles : « Avec autant d’établissements de soins de longue durée touchés, je pense que le nombre de décès va continuer à augmenter. »

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+