#Francophonie, #Ontario

Démonstration de force de Doug Ford avec ses candidats

Doug Ford et certains de ses candidats. Crédit image: Twitter

[ONVote2018]

Le Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario a misé sur son équipe afin de se positionner en contraste avec les néo-démocrates. Entouré de 13 candidats dans un hôtel de Newmarket, en banlieue de Toronto, le chef Doug Ford a voulu mettre les choses au point. 

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

DIDIER PILON
dpilon@tfo.org | @DidierPilonONFR

«Les Ontariens doivent choisir entre une équipe expérimentée et les militants radicaux du Nouveau Parti démocratique (NPD)», a t-il souligné.

Entouré des anciennes candidates à la course à la direction, Christine Elliott et Caroline Mulroney, M. Ford a assuré qu’il était prêt à former le gouvernement.

«Notre équipe est prête à mettre plus d’argent dans vos poches, réduire les factures d’électricité et le temps d’attente dans les hôpitaux. Nous allons pouvoir agir dès le jour 1», a insisté M. Ford.

La question du programme électoral est toutefois venue hanter M. Ford. Durant son point de presse, il a dû défendre sa position alors que les Ontariens iront aux urnes le 7 juin prochain.

«Nous présentons notre plan tous les jours et chaque annonce est chiffrée», a-t-il souligné.

Il n’a pas exclu de présenter un programme d’ici le jour du scrutin, tout en ajoutant qu’il était important de bien connaître l’état des finances publiques avant de prendre des décisions.

Doug Ford entouré de certains de ses candidats, ce lundi. Crédit image: Twitter

Wynne prête à ordonner le retour en classe des grévistes à York

Un gouvernement libéral réélu ordonnerait à des travailleurs de l’Université York de retourner dans les salle de classe, a déclaré Kathleen Wynne.

Accompagné de Glenn Thibeault, un ancien transfuge du NPD (ce n’est pas un hasard), Mme Wynne s’est posée en championne de la défense des étudiants. «Le NPD n’utiliserait jamais le pouvoir du gouvernement pour mettre fin à une grève.»

 

Kathleen Wynne et Glenn Thibeault en conférence de presse. Crédit image: Jean-François Morissette

Les 3 000 chargés de cours à l’Université York de Toronto sont en grève depuis deux mois et demi pour réclamer une meilleure sécurité d’emploi et un financement accru.

«Les libéraux respectent le processus de négociation collective, mais dans un cas comme celui-ci, où les étudiants subissent le poids d’une longue grève, Kathleen Wynne interviendrait», a fait savoir le parti.

 

Le «noplatformhere» d’Andrea Horwath fait jaser

La chef néo-démocrate a profité de la nouvelle semaine pour prendre l’offensive. À Etobicoke ce matin, à Guelph en après-midi et à Ancaster en début de soirée, Andrea Horwath a focalisé ses discours sur deux points centraux.

D’abord, elle a déploré que Doug Ford et les progressistes-conservateurs «refusent» de présenter une plateforme chiffrée. L’attaque s’est même transposée sur Twitter avec l’utilisation du mot-clic #noplatformhere.

Andrea Horwath en visite à Etobicoke. Crédit image: Twitter

Ensuite, utilisant le mot-clic #CantAffordFord, elle a argumenté que les promesses de M. Ford avantageraient disproportionnellement les Ontariens les plus riches. «Doug Ford prétend être pour le peuple, mais son plan est pour les riches», a déclaré Mme Horwath.

«Les coupures préconisées par M. Ford serviraient à offrir un cadeau fiscal de milliards de dollars aux grandes compagnies, et aussi à financer des remboursements d’impôt d’environ 1 200 $ pour les personnes aux revenus dans les six chiffres. Mais la majorité des Ontariens et des Ontariennes n’obtiendraient que 18 dollars par année, à peine assez pour s’acheter une pizza.»

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.