Passer au contenu Passer au pied de page
Laith Marouf est le principal consultant du Centre com

Du financement d’Ottawa coupé à un consultant qualifiant les francophones de « frogs »

Temps de lecture : 2 minutes

Ottawa a annoncé couper le financement d’un organisme montréalais antiraciste dont le principal consultant qualifiait les francophones de « Frogs » arguant que ceux-ci avaient « un QI de moins de 77 » en plus de tenir des propos antisémites.

Laith Marouf est le principal consultant du Centre communautaire d’appui aux médias (CCAM) qui a reçu 133 822 $ l’an dernier de la part du fédéral.

Cet argent avait pour but d’organiser une série de consultations avec pour objectif « d’élaborer et de diffuser une stratégie antiraciste qui réduira les obstacles à la participation des Canadiens racisés et au développement de politiques en matière de médias et de radiodiffusion ».

Trois ont déjà eu lieu à Montréal, Vancouver et Halifax depuis avril. La prochaine consultation doit avoir lieu le 17 septembre prochain à Calgary. Suit ensuite Winnipeg et Ottawa en octobre et novembre respectivement.

Sur son compte Twitter, durant les derniers mois, Laith Marouf a dit que le français était un langage laid (ugly langage).

« Le français est une langue laide », a-t-il dit dans un premier tweet en juillet.

« Les Frogs ont un quotient intellectuel de moins de 77 », a-t-il ajouté, dans une série de tweets en référence aux pattes de grenouilles dont il qualifie les recettes de délicieuses.

Les propos de Laith Marouf qualifiant les francophones de Frogs sur Twitter.

En juillet 2021, son compte Twitter aurait été suspendu pour des propos haineux, rapporte le Journal de Montréal.

Des propos antisémites

« Nous avons avisé l’organisme “Community Media Advocacy Centre” (CMAC) que leur financement a été coupé et que leur projet a été suspendu », a dit le ministre de la Diversité et de l’Inclusion Ahmed Hussen dans une déclaration lundi.

« Nous demandons à CMAC, un organisme qui se présente en tant que champion dans la lutte contre le racisme et la haine au Canada, de répondre sur la façon dont ils ont embauché Laith Marouf et sur la façon dont ils prévoient de rectifier la situation compte tenu de la nature de ses propos antisémites et xénophobes. »

Laith Marouf a aussi tenu des propos antisémites. Parmi la dizaine de tweets antisémites qu’il a écrit, il a notamment dit que « les suprémacistes blancs juifs devraient recevoir une balle dans la tête ».

« L’antisémitisme n’a pas sa place dans ce pays. Les propos antisémites tenus par Laith Marouf sont répréhensibles et haineux », a ajouté le ministre Hussen.

« Nous attendons avec impatience une réponse appropriée sur leurs prochaines étapes et une prise de responsabilité claire à cet égard. Je tiens à assurer aux Canadiens que notre gouvernement a lutté et continuera de lutter contre I’antisémitisme et la haine sous toutes leurs formes. »

Dans sa déclaration, le ministre Hussen ne fait toutefois aucunement allusion aux propos envers les francophones de Laith Marouf.

Dans un communiqué d’avril 2022 du gouvernement en compagnie du ministre Hussen qui vantait l’initiative, Laith Marouf avait déclaré être « reconnaissants à Patrimoine Canada pour son partenariat et la confiance qu’il nous a accordée, et nous nous engageons à assurer la réussite et l’exécution responsable de ce projet ».

Le ministre avait alors dit : « Ensemble, continuons à bâtir un pays meilleur, plus juste et plus inclusif pour tout le monde » en plus de saluer le CCAM « d’avoir ouvert ces discussions ».

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !