Du journalisme aux arts, Peter Herrndorf n’est plus

Peter Herrndorf est décédé ce samedi à Toronto. Source: CNA

TORONTO – À 82 ans, l’ancien directeur du centre national des arts d’Ottawa (CNA) est décédé des suites d’un cancer, ce samedi. D’abord journaliste, Peter Herrndorf a aussi été président-directeur général de TVOntario dans les années 1990.

Au moment de son décès, M. Herrndorf était président du Festival Luminato à Toronto. Sa grande carrière lui fait honneur et son leadership reste incontesté. De 1992 à 1999, il était PDG de TVOntario. Après 19 ans au CNA d’Ottawa, Peter Herrndorf était considéré comme un modèle de gouvernance.

Pendant son travail au cœur du plus grand centre des arts de la scène au Canada, il a fait évoluer le théâtre français en recrutant «des leaders artistiques hors pair, dont Denis Marleau, Wajdi Mouawad et Brigitte Haentjens à la direction artistique du Théâtre français», rappelle le CNA suite à l’annonce de son départ.

Claudette Paquin, ancienne directrice générale de TFO, se souvient de lui comme de quelqu’un d’«extrêmement dynamique et perfectionniste qui n’acceptait pas les faux-fuyants, les excuses faciles. Il voulait des résultats rapidement et cela a amené une vigueur à une institution jusque-là pas mal plus bureaucratique».

«Il a été à l’écoute de la communauté franco-ontarienne et à l’écoute des artisans de TFO. Il avait beaucoup de respect pour une minorité qui se bat pour s’épanouir, lui-même issu d’une telle communauté. Il est né en Hollande en 1940, d’une mère juive… Vous pouvez imaginer.»

Une myriade de succès

Peter Herrndorf était avant tout un journaliste, mais aussi quelqu’un qui avait une profonde connaissance des enjeux journalistiques.

Dans un communiqué, le CNA rappelle que «sous sa présidence, TVOntario a opéré un redressement spectaculaire de la programmation de ses deux chaînes, TVO et TFO, haussé leurs cotes d’écoute à des niveaux jamais vus, raflé un nombre sans précédent de prix sur la scène nationale et internationale (notamment un prix Emmy international spécial et pas moins de onze prix Gémeaux, un record, en septembre 1998), et étendu la diffusion de son réseau TFO au Nouveau-Brunswick et au Québec».

Peter Hominuk, directeur général de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), se rappelle «d’un bon monsieur qui a vu l’évolution de TFO en Chaine francophone». M. Hominuk travaillait, lui-même, à TFO en ce temps-là.

«Un grand supporteur de la cause francophone», rajoute-t-il. «Lorsqu’il était PDG du CNA, il a bien appuyé et fait avancer les arts et la culture francophone au sein de cette institution.» 

Peter Herrndorf était un véritable avocat des arts et du journalisme. Source : CNA/ Twitter

Peter Herrndorf a été couronné de plusieurs prix durant sa carrière. «La Fédération des enseignantes et enseignants de l’Ontario lui a décerné le statut de membre à vie pour marquer sa contribution à l’éducation dans la province.»

Il a aussi porté plusieurs casquettes, notamment de président du conseil d’administration du Musée canadien des civilisations à Gatineau.

Enfin, M. Herrndorf avait reçu l’Ordre de l’Ontario en 2008 pour avoir révolutionné la radiodiffusion, l’édition et les arts de la scène au Canada.

Cet article a été mis à jour le 19 février à 14h40.