Passer au contenu Passer au pied de page

Hymne national : Mauril Bélanger insiste

OTTAWA – Le député franco-ontarien d’Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger a présenté un nouveau projet de loi, mercredi 27 janvier, en vue de réviser l’hymne national.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

« Le changement vise à rendre l’hymne neutre sur le plan du genre. Avec mon projet de loi, je désire rendre hommage à toutes les femmes qui ont travaillé et se sont battues pour construire, façonner ce que le Canada est aujourd’hui. Le seul objectif de mon projet de loi est d’inclure les Canadiennes. Je veux enfin honorer leur sacrifice et leur contribution », explique M. Bélanger.

Son projet de loi prévoit de remplacer les paroles anglaises, « True patriot love in all thy sons command », par « True patriot love in all of us command ».

Pour appuyer sa démarche, M. Bélanger indique avoir commandé un sondage auprès de Mainstreet Technologies, en 2015, auprès de plus de 5000 Canadiens, au cours duquel 58 % des Canadiens approuvaient le changement proposé, tandis que 19 % y étaient opposés.

Le « Ô Canada » a été proclamé hymne national du Canada le 1er juillet 1980, un siècle après avoir été chanté pour la première fois, le 24 juin 1880. Sa version française a été composée en 1880 et est demeurée inchangée. La version anglaise a mis plus de temps à s’imposer. Les paroles anglaises composées par le juge Robert Stanley Weir en 1908 sont celles qu’a retenues l’usage, mais elles furent modifiées en 1914.

Ce n’est pas la première fois que le député libéral tente de faire modifier l’hymne national. En avril 2015, son projet avait été défait par 17 voix en deuxième lecture. Sa nouvelle tentative a toutefois davantage de chance de trouver un écho favorable à la Chambre des communes, puisque son parti est désormais majoritaire.

« Même si mon projet de loi a été rejeté à la dernière législature, l’idée consistant à faire du “Ô Canada” un hymne plus inclusif a fait du chemin. Des députés de tous les partis ont appuyé mon projet de loi, dans le premier vote sur une initiative du genre à la Chambre des communes. Relancer cette mesure législative me tient beaucoup à cœur et compte aussi pour les nombreux Canadiens qui n’ont cessé d’exprimer leur soutien pour cette initiative, après le vote serré de l’an dernier », a déclaré M. Bélanger par voie de communiqué.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !