#Ontario

Incident de Toronto: les réactions politiques se succèdent

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne Crédit image: Maxime Delaquis, Archives #ONfr

TORONTO – Les réactions ont rapidement fusé au sein de la classe politique ontarienne après qu’une camionnette blanche ait heurté plusieurs individus au coin des rues Yonge et Finch, le lundi 23 avril, faisant dix morts et une quinzaine de blessés. Les intentions du conducteur restaient encore inconnues, en fin de journée. Un suspect a cependant été arrêté.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Selon le bilan de la police de Toronto lundi soir, dix personnes sont décédées après avoir été fauchées par une fourgonnette blanche près de l’intersection des rues Yonge et Finch, en début d’après-midi.

Bien que de nombreuses rumeurs ont circulé sur ce qui s’est réellement passé, la première ministre Kathleen Wynne a refusé de qualifier l’acte de «terroriste». Elle a plutôt assuré que l’événement était «inquiétant» et «perturbant», alors qu’au niveau fédéral, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, Ralph Goodale, n’a pas hésité à parler d’une «attaque». 

«De nombreuses personnes ont été blessées au coin des rues Yonge et Finch. Mes pensées sont avec ceux qui sont affectés par ces événements», a gazouillé Mme Wynne tôt après l’incident.

En fin de journée, la première ministre s’est rendue sur les lieux de l’événement afin de faire le point avec le maire de Toronto, John Tory, et les premiers intervenants.

Le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Doug Ford, a également envoyé ses pensées aux personnes touchées par la situation.

«Nos pensées sont avec les victimes de l’incident au coin des rues Yonge et Finch. Merci aux premiers intervenants qui travaillent sans relâche pour aider. Nous surveillons la situation.»

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, Andrea Horwath, a publié une réponse similaire.

«Mon cœur va avec les victimes et les témoins de cet horrible événement au coin des rues Yonge et Finch cet après-midi, ainsi que vers les premiers intervenants.»

 

Un Torontois de 25 ans suspecté

Le maire de Toronto, John Tory, a assuré que la ville est «en sécurité», mais n’a pas voulu indiquer quoi que ce soit d’autre.

«Mon coeur va avec les victimes, ce n’est pas qui nous sommes», a-t-il indiqué.

Le service de police de Toronto n’a pas confirmé les motifs du conducteur, mais a indiqué qu’une personne avait été arrêtée. Un peu plus tard dans la soirée, le nom d’Alek Minassian, 25 ans, a été partagé comme comme suspect dans cet événement. Aucune charge n’a toutefois encore été déposée contre l’homme de la région de Toronto qui n’aurait aucun lien avec le terrorisme international, selon la police. 

Selon le ministre Goodale a répété à maintes reprise qu’à l’heure actuelle, rien n’indique un lien avec la sécurité nationale.

 

La classe politique d’Ottawa réagit

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a assuré qu’il allait informer les Canadiens des développements de l’enquête.

«Nos pensées sont avec tous ceux affectés par cet incident. (…) Nous tiendrons les Canadiens au courant», a-t-il indiqué sur Twitter.

En point presse, le ministre Goodale avait qualifié l’événement de «sérieux», sans spéculer sur les événements.  Selon lui, il n’y a pas lieu d’augmenter le niveau d’alerte au pays.

«Après avoir parlé à des hauts responsables de la sécurité – selon l’information disponible en ce moment – l’horrible événement à Toronto aujourd’hui ne semble pas être lié à la sécurité nationale», a-t-il partagé en soirée.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a partagé ses «plus sincères sympathies». Il a également remercié les premiers intervenants pour leur travail.

«Des nouvelles tragiques en provenance de Toronto – mes pensées vont aux personnes touchées par les événements horribles qui se déroulent à l’angle de Yonge et de Finch, et aux premiers intervenants», a également réagi Jagmeet Singh, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Canada.

 

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois, le 23 avril à 21h06.

 

Article écrit avec la collaboration de Benjamin Vachet

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.