Passer au contenu Passer au pied de page

Inondations : la situation demeure critique dans l’Est ontarien

ROCKLAND – La montée des eaux continue de faire des dommages et de provoquer la désolation dans plusieurs communautés ontariennes. Dans l’Est de la province, des citoyens sont mobilisés et craignent le pire, alors que les autorités affirment qu’ils n’ont encore rien vu.

« Tout le monde est découragé, déprimé, épuisé. Il y en a qui ont mis des milliers de dollars en rénovations après les inondations de 2017 et tout le monde est découragé. Il faut recommencer à zéro, enlever les murs, il va y avoir plein de moisissures », confie avec émotions, Pierrette Levasseur-Langevin, de Rockland. « Un voisin a décidé de détruire sa résidence, ils ne veulent plus vivre ça, c’est la désolation », confie celle qui est propriétaire d’une maison secondaire en bordure de la rivière des Outaouais.


Les citoyens ont tenté de ralentir la montée des eaux avec des sacs de sable, tout le weekend à Clarence-Rockland. Crédit image : Pierrette Levasseur-Langevin

Au cours des dernières heures, sa communauté s’est serrée les coudes pour solidifier certaines digues et bâtir des murs de sacs de sable autour de résidences, dont certaines encore épargnées pour l’instant. Mais d’autres maisons sont sérieusement endommagées. « Il y a de deux à six pieds d’eau dans la rue, des débris, c’est terrible à voir. En 20 ans, outre 2017, j’ai jamais vu ça », confie-t-elle.

Des citoyens doivent se frayer un chemin à travers des débris, ne sachant pas la quantité d’eau ou les obstacles qui se trouvent à leurs pieds, en raison de cette eau brune et boueuse qui a fait son chemin un peu partout dans la communauté.

« Mère nature nous envoie un message », ajoute Mme Levasseur-Langevin. « Mon fils a perdu sa maison à cause de la tornade de Dunrobin, l’an dernier. Tu ajoutes à ça, les inondations de 2017 et de 2019, puis on se demande ce qui nous arrive. C’est difficile par bout », ajoute-t-elle, retenant ses sanglots.

Des citoyens à Cumberland et à Ottawa sont aussi en alerte. La communauté d’Alfred et Plantagenet a déclaré l’état d’urgence. Pendant le week-end, 16 000 sacs de sable ont été remplis par des dizaines de bénévoles. L’École secondaire catholique permet aux sinistrés de venir prendre une douche, pendant la durée de la crise.


Les citoyens se serrent les coudes pour tenter de contrer la montée des eaux. Crédit image : Ben Whitney

Là et ailleurs dans la région, certaines résidences ont été évacuées, d’autres devraient l’être au cours des prochaines heures. Partout, les citoyens se mobilisent pour tenter d’ériger des murs de sacs de sable craignant que l’eau monte encore davantage.

L’armée est venue porter assistance à Cumberland, mais elle est toujours attendue à Clarence-Rockland. Crédit image : Ben Whitney

Rockland : des dizaines de citoyens touchés

Alors que des dizaines de maisons sont affectées uniquement dans la communauté de Clarence-Rockland, les forces armées n’ont pas pu venir aider les sinistrés, lundi. La confusion a d’ailleurs régné à ce sujet, en matinée.

« Nous avons annoncé que les Forces Armées étaient en route vers Clarence-Rockland. Pendant le transport, ils ont été redirigés vers une autre municipalité afin de protéger une usine de traitement d’eau. La Cité de Clarence-Rockland est toujours sur la liste pour recevoir de l’aide de l’armée », a indiqué la Ville dans un communiqué.


Clarence-Rockland. Crédit image : Pierrette Levasseur-Langevin

« Les événements de cette situation changent constamment. Le centre de gestion des urgences fait tous les efforts nécessaires. Nous sommes sincèrement désolés pour la confusion en ce qui a trait à la présence des Forces Armées aujourd’hui », a expliqué le maire, Guy Desjardins.

Ottawa : le pire à venir

La rivière des Outaouais atteindra un niveau historique mardi ou mercredi, selon les autorités. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, demande aux citoyens de limiter leurs déplacements.

Des avertissements et des veilles de crue ont été émis pour d’autres communautés de la province, notamment Cochrane, North Bay, Sudbury, Timmins et Chapleau.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+