#Francophonie, #Ontario

Jolin donne à Mulroney jusqu’au temps des fêtes

Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Carol Jolin. Archives #ONfr

TORONTO – Ironie du calendrier, ce vendredi marque les trois mois de la victoire des progressistes-conservateurs aux élections provinciales. L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) qui vient de rencontrer Caroline Mulroney veut donner encore le temps à la ministre déléguée aux Affaires francophones de se plonger dans les dossiers.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

«Nous aimerions donner à la ministre jusqu’au temps des fêtes pour bien s’organiser», fait valoir son président, Carol Jolin. «Nous comprenons que les équipes sont encore pour le moment en formation. Après, on va parler sérieusement.»

C’est ce mardi que Carol Jolin et le directeur général, Peter Hominuk, ont rencontré pour la première fois «face à face» Caroline Mulroney depuis son assermentation aux Affaires francophones, le 29 juin dernier. Une rencontre qualifiée de «très cordiale» par l’AFO. «Nous avons présenté qui on est, et ce qu’on représente.»

L’équipe dirigeante de l’organisme porte-parole des Franco-Ontariens avait déjà rencontré la fille de l’ancien premier ministre du Canada lorsque celle-ci était alors candidate à la chefferie du parti, au printemps dernier.

Caroline Mulroney, avec le président de l’AFO, Carol Jolin, et le DG, Peter Hominuk, ce mardi. Gracieuseté: AFO

«Elle nous a dit qu’elle passe actuellement à travers les dossiers. Qu’elle achève la lecture de nos Livres blancs», soutient M. Jolin. «Elle a beaucoup écouté. Elle est en train d’assimiler les dossiers qu’elle a.»

L’AFO affirme avoir de nouveau mis au courant la ministre déléguée aux Affaires francophones des dossiers pressants pour les 622 000 francophones de l’Ontario. À savoir la refonte de la Loi sur les services en français (LSF), l’Université de l’Ontario français, et les services de santé offerts.»

Autre sujet de discussion: la manière de communiquer entre le ministère et l’organisme. «Il s’agit de mettre des rencontres dans le calendrier longtemps à l’avance, afin de bien avoir nos rendez-vous avec elle.»

 

Mulroney satisfaite

De nouveau indisponible pour en entrevue avec #ONfr, Caroline Mulroney avait commenté cette première rencontre avec l’AFO sur son fil Twitter. «J’ai eu le plaisir de rencontrer des représentants de l’AFO ainsi que son président Carol Joplin (sic) cette semaine pour discuter d’enjeux et dossiers prioritaires pour les collectivités francophones de notre province.»

Toujours est-il que les dernières semaines commencent à montrer quelques signaux inquiétants pour les francophones. À commencer, par exemple, par la subvention gouvernementale qui ne sera reconduite pour l’Institut de formation et de recherche agroalimentaire (IFRA) à compter de 2019. «La stagnation est pour l’instant à tous les niveaux du gouvernement», laisse entendre prudemment M. Jolin.

Les prochains débats à l’Assemblée législative de l’Ontario recommenceront le 24 septembre prochain.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.