Passer au contenu Passer au pied de page

La hache dans les dépenses de la province

TORONTO – Le gouvernement Ford met un frein sur les dépenses de la province. Le ministre des Finances, Vic Fedeli, passe la hache dans les dépenses de plusieurs ministères. Les mesures mises de l’avant profiteront à certaines clientèles chéries du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario.

Pas d’équilibre budgétaire avant 5 ans

«Ce budget trace la voie vers l’équilibre. L’Ontario est ouverte aux affaires, ouverte aux emplois», affirme le ministre des Finances, Vic Fedeli, qui a annoncé que l’Ontario atteindrait l’équilibre budgétaire dans cinq ans, soit après la fin de son premier mandat.

La province prévoit un déficit de 11,7 milliards de dollars en 2018-2019, soit une baisse de 3,3 milliards comparativement au chiffre de 15 milliards avancé par le gouvernement Ford, depuis son élection. Si la diminution du déficit se fait graduellement, le gouvernement promet qu’il mènera une réduction plus agressive lors de l’exercice 2020-2021, faisant passer le déficit de 10,3 à 6,8 milliards de dollars.

«C’est un budget d’austérité», affirme sans détour l’économiste Dominique Lapointe, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

Les dépenses des différents ministères montent, en moyenne, de seulement 0,1 % au cours de l’exercice 2019-2020.

«Dans la réalité, c’est une décroissance au niveau des dépenses, si on considère l’inflation. En comparaison, en 2017, Kathleen Wynne avait augmenté les dépenses de la province de 8 %», indique M. Lapointe. «Ça a coûté 13 milliards d’intérêts sur la dette, cette année. C’est 10 % du budget de la province. L’Ontario était dans les meilleurs élèves avant, c’est maintenant un des pires au pays», ajoute-t-il.

Dans le budget, il n’y a pas de baisse d’impôts pour les citoyens, mais ils n’auront pas non plus à éponger d’augmentation cette année.

«Ouvert aux affaires»

Les entreprises qui investissent en Ontario profiteront d’un nouvel incitatif financier. Le gouvernement a décidé d’accorder un allégement de l’impôt sur le revenu de

3,8 milliards de dollars sur six ans par l’entremise de l’Incitatif à l’investissement pour la création d’emplois en Ontario. L’Ontario réduira aussi les «contraintes administratives» de 25 %.

Le gouvernement multiplie aussi les mesures pour stimuler le milieu des affaires. Un nouveau programme de stages dans le Nord de la province permettra à tous d’effectuer des stages, même s’ils ne sont pas récemment diplômés d’une université ou d’un collège. En matière de services à la population, le gouvernement adoptera une stratégique axée sur le numérique pour réduire les services en personne et sur papier. La province veut aussi établir des partenariats commerciaux avec la Saskatchewan et le Québec.

Le premier ministre Doug Ford. Archives ONFR+

L’image de la province est aussi revue: nouveau logo, nouveau slogan et nouvelle plaque d’immatriculation. «En plein essor», voilà la devise qui accompagnera dorénavant les nouvelles plaques ontariennes.

«Depuis 2011, les ministères et les organismes gouvernementaux ont gaspillé plus de 2 millions de dollars sur des éléments d’identité visuelle qui n’ont servi qu’à fragmenter l’image de marque du gouvernement et à semer la confusion dans l’esprit du public», affirme le gouvernement Ford.

Recherche d’autres économies

Le gouvernement révèle avoir réduit la taille de la fonction publique de l’Ontario de 3,5 % par «attrition». Des mesures supplémentaires pour favoriser les départs volontaires entraîneront ultérieurement d’autres réductions et gains d’efficience, dit-on.

Depuis l’automne, cinq députés conservateurs mènent un examen des organismes gouvernementaux, afin d’identifier des «gains d’efficience». Soixante organismes sur 190 ont été examinés.

«Le groupe de travail se penche sur les possibilités de transformation des organismes gouvernementaux et d’autres entités qui pourraient mener à des dissolutions ou à des fusions afin de réaliser des économies».

Mesure symbolique, celle-là, le gouvernement introduit la Garantie de responsabilité qui exigerait «que le premier ministre et le ministre des Finances remettent 10 % de leur traitement respectif s’ils ne déposent les rapports financiers dans les délais prévus». 

Santé et famille

Le gouvernement propose un nouveau crédit d’impôt pour l’accès aux services de garde d’enfants, dont le coût annuel estimatif est de 390 millions de dollars.

«Ce nouveau crédit d’impôt couvrirait jusqu’à 75 % des dépenses admissibles relatives à la garde d’enfants de façon que les familles puissent aller travailler, exploiter une entreprise ou retourner aux études», affirme le gouvernement.

Le gouvernement Ford va de l’avant avec sa promesse d’investir 3,8 milliards de dollars sur dix ans en matière de santé mentale.

«Les services cibleront également les populations prioritaires, comme les peuples autochtones et les francophones», indique le gouvernement.

Archives, #ONfr

Mais l’opposition néo-démocrate n’est pas impressionnée. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) dénonce des coupes d’un milliard dans les services sociaux et aux enfants.

«Plutôt que de donner de meilleures écoles aux enfants, il leur enlève des professeurs», dénonce sa chef, Andrea Horwath.

Le milieu culturel

Le gouvernement Ford sabre dans le secteur culturel, diminuant le budget en matière de tourisme, culture et sports de 4 %, soit 58 millions de dollars.

La province annonce aussi qu’elle «modernisera et examinera les programmes de subvention, tels que la Fondation Trillium de l’Ontario, le Conseil des arts de l’Ontario et le Fonds ontarien de promotion de la musique», écrit-on dans le budget.

Ontario Créatif, qui appuie les industries des médias culturels de la province, devra aussi «moderniser le Fonds ontarien de promotion de la musique pour qu’il soit axé sur les activités qui rapportent le plus à la province», fait savoir le gouvernement. Il exige aussi que l’organisme réoriente ses investissements dans les talents en émergence pour «créer des occasions d’atteindre la réussite».

Aînés

Le gouvernement injecte 90 millions de dollars dans un nouveau programme de soins dentaires pour les personnes âgées, qui débutera dès cet été. Les personnes âgées ayant un revenu de 19 300 $ et moins pourront en profiter, ainsi que les couples avec un revenu de moins de 32 300 $.

La province élaborera aussi une nouvelle stratégie pour «améliorer la vie des personnes âgées». Objectif: les aider à vivre de manière plus indépendante et à atteindre une plus grande sécurité financière. Le gouvernement Ford ne fournit cependant aucun détail sur sa stratégie en cette matière.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+