Passer au contenu Passer au pied de page

La totalité de l’Ontario confinée au lendemain de Noël

Temps de lecture : 4 minutes

Le premier ministre Doug Ford a annoncé le confinement de l’ensemble de la province du 26 décembre au 9 janvier. Dans le Sud, il s’étendra jusqu’au 23 janvier. Les déplacements doivent être limités au strict nécessaire comme la nourriture, les médicaments, les rendez-vous médicaux ou le soutien des membres vulnérables.

« Le nombre de cas quotidiens continue d’augmenter, mettant en danger nos hôpitaux et nos foyers de soins de longue durée », a déclaré le premier ministre Ford, appelant à plus de tests dans les aéroports et aux portes du Québec, ainsi qu’à limiter les déplacements interprovinciaux.

Les rassemblements sociaux à l’intérieur ne sont autorisés que pour les membres d’un même ménage. Les personnes qui vivent seules peuvent envisager d’avoir des contacts étroits et exclusifs avec un autre ménage.

Les achats en personne sont interdits dans la plupart des commerces de vente au détail. Seules la collecte sur le trottoir et la livraison peuvent continuer, une mesure qui s’applique aux bars et restaurants.

Doug Ford et sa ministre de la Santé, Christine Elliott, se sont entretenus avec les dirigeants des hôpitaux de la province avant de prendre leur décision. Source : Twitter du premier ministre

Les grandes surfaces qui vendent des produits alimentaires seront limitées à 25 % de leur capacité pour les achats en personne. Les supermarchés et les épiceries qui vendent principalement des aliments continueront de fonctionner à 50 % de leur capacité.

Les clients pourront uniquement se rendre à une zone désignée à l’intérieur pour la cueillette, sur rendez-vous seulement. Ils pourront aussi, s’ils portent un masque et respecte l’écart sanitaire, se rendre à l’aire de restauration rapide pour obtenir des mets à emporter. Les centres commerciaux pourront également établir des zones de cueillette à l’extérieur.

Explosion du nombre d’hospitalisations

Cette décision intervient après un septième jour au-dessus des 2 000 cas quotidiens de COVID-19 en Ontario. La province a signalé 2 123 cas et 17 décès ce lundi, dont la moitié se concentre dans les régions de Toronto et Peel. Une centaine d’Ontariens sont morts au cours des sept derniers jours.

Les hospitalisations liées au coronavirus ont augmenté de 74 % au cours des quatre dernières semaines et sont 15 fois plus élevées qu’elles ne l’étaient au début de septembre. Le taux d’occupation dans les soins intensifs a plus que doublé au cours des quatre dernières semaines : il est 20 fois plus élevé qu’il ne l’était au début de septembre.

La province pourrait dépasser, selon un scénario extrême, les 30 000 cas d’ici la mi-janvier avec un taux d’occupation des lits d’hôpitaux très élevé. Plus de 1 500 lits de soins intensifs sont occupés avec, dans le même temps, 50 décès par jour.

Apprentissage à distance pour tous les élèves

Après le congé scolaire, les élèves de toutes les écoles poursuivront l’enseignement à distance jusqu’au 11 janvier. À cette date, les élèves des régions Algoma, North Bay et Parry Sound, Nord-Ouest, Porcupine, Sudbury et du district, Thunder Bay et Timiskaming pourront revenir en classe, si les conditions sanitaires le permettent.

Dans le reste de la province, les écoles élémentaires seront aussi fermées jusqu’au 11 janvier pour laisser place à l’apprentissage à la maison. Pour le secondaire, en revanche, ce sera jusqu’au 25 janvier. Ces directives seront réévaluées en fonction de l’évolution de la situation.

Fermeture des classes et retour à l’apprentissage à la maison, dès le 4 janvier, partout en Ontario. Archives ONFR+

Pendant cette période, les garderies et les services de garde à domicile resteront ouverts. Du 4 au 8 janvier, lorsque les élèves du primaire passeront à l’enseignement à distance, les programmes offerts avant et après l’école seront fermés et des services de garde d’enfants d’urgence seront offerts aux travailleurs de la santé et de première ligne. 

Les écoles de la province cumulent 7 292 cas. Plus de 5 000 sont attribués à des élèves qui ont contracté le virus en milieu scolaire. Près d’un millier d’établissement scolaires ont actuellement un cas déclaré.

Soutien aux petites entreprises

Le gouvernement a part ailleurs annoncé une Subvention ontarienne pour le soutien aux entreprises de moins de 100 employés et qui ont accusé une baisse de leurs revenus de 20 % en avril dernier. Ces entrepreneurs pourront obtenir de 10 000 à 20 000 $ pour les aider à payer les salaires ou leur loyer.

Les entreprises essentielles qui sont autorisées à rester ouvertes ne seront pas admissibles à cette subvention. Les entreprises qui sont touchées par le confinement à l’échelle provinciale continueront d’être admissibles aux remises pour les impôts fonciers et les coûts d’énergie, en place depuis novembre.

Le gouvernement va enfin financer, à hauteur de 12,5 millions de dollars, des organismes communautaires dans les régions de York, Peel, Durham, Ottawa et Toronto afin d’embaucher des ambassadeurs chargés de sensibiliser les gens à l’assistance disponible, coordonner la hausse des possibilités de dépistage et organiser le soutien aux personnes testées positives. Un financement de 42 millions de dollars sera aussi disponible pour établir des centres d’isolement.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
+4