#Francophonie, #Ontario

Le candidat libéral de Glengarry-Prescott-Russell dans l’embarras

Sur l'image, où voit une représentation du quartier de Vanier, à Ottawa, avec une voiture de police et des criminels
L'image de Pierre Leroux décrit le quartier Vanier avec une voiture de police, et deux bandits. Crédit image: Capture d'écran

[ONVote2018]

OTTAWA – Le candidat libéral de Glengarry-Prescott-Russell, Pierre Leroux, est dans l’embarras après la diffusion d’une vidéo de présentation où il représente le quartier Vanier, à Ottawa, avec une voiture de police et des criminels.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Rapidement, cette vidéo a fait réagir ses opposants. Sur Twitter, la députée du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Lisa MacLeod, a déploré l’image négative d’Ottawa véhiculée dans la vidéo.

«Le même libéral qui a approché les progressistes-conservateurs pour la nomination dans GPR [Glengarry-Prescott-Russell] dépeint Vanier comme un endroit pour les policiers et les voleurs», a-t-elle écrit sur Twitter.

Mme MacLeod a ajouté les mots-clics «insultant pour Ottawa» et «aucun jugement».

Scott Moffatt, conseiller municipal à Ottawa, a aussi critiqué la publication de M. Leroux.

Selon lui, les gens de Vanier «méritent mieux».

Dans la publication, qui date de lundi 7 mai, on voit une animation présentant le candidat. Sur une des images où M. Leroux parle de ses origines, on voit une représentation du quartier de Vanier avec une ville en ruines à l’arrière, une voiture de police et des criminels à côté.

«Nous sommes originalement de Vanier, mais mes parents viennent de Casselman», dit-il en voix hors-champ sur l’image.

Pierre Leroux, qui est maire du canton Russell, est devenu candidat pour le Parti libéral de l’Ontario (PLO) dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell, après que le député libéral sortant, Grant Crack, ait annoncé son retrait de la vie politique à la fin de son présent mandat.

La vidéo a depuis été retirée de la page Facebook du candidat.

Sur les médias sociaux, M. Leroux estime que «certaines personnes (avaient) mal interprétées, une partie de ma vidéo, comme une attaque contre les résidents de Vanier».

«Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité», assure-t-il.

Pierre Leroux ajoute «assumer l’entière responsabilité de la vidéo».

 

Un manque d’expérience

Pour le politologue à l’Université d’Ottawa, Martin Normand, le manque d’expérience du candidat peut expliquer cette vision.

«Peut-être que l’on y prête des intentions, mais l’image, qui doit durer une ou deux secondes, reste dans notre tête», lance-t-il.

Dans une démarche qu’il juge comme «particulière», il risque de mettre dans l’embarras sa collègue, la candidate libérale dans la circonscription d’Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers.

«Ce sont des outils que des adversaires de Mme Des Rosiers pourraient utiliser pour lui nuire», indique-t-il.

Au-delà de la controverse, M. Normand s’inquiète de voir que dans une vidéo qui se veut un moyen de présenter un candidat, on n’ait pas de réelle idée de quoi il a l’air.

Le politologue se questionne d’ailleurs sur l’entourage de M. Leroux.

«Est-ce que quelqu’un a vu cette vidéo avant qu’elle n’aille en ligne? C’est quand même curieux qu’on ait laissé passer ça», conclut-il.

 

Vanier réagit

Sur Twitter, Nathalie Des Rosiers a défendu le quartier qu’elle représente.

«Vanier est un quartier extraordinaire où il fait bon vivre et travailler. Un quartier que je suis fière de représenter», a-t-elle inscrit.

Mme Des Rosiers a, par la suite, confirmé à #ONfr avoir reçu des excuses de la part de M. Leroux pour son geste.

Marie-France Lalonde, la ministre des Affaires francophones et candidate libérale dans la circonscription d’Orléans, a assuré qu’elle aurait une «discussion» avec M. Leroux sur Ottawa. Elle a ajouté qu’elle savait «que c’était (fait) sans méchanceté».

La candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la circonscription, Lyra Evans, a aussi défendu son quartier indiquant qu’elle était fière de faire partie de cette communauté.

 

Article écrit avec la collaboration de Sébastien Pierroz

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois, le 8 mai à 19h49.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

Glengarry-Prescott-Russell: Crack renonce, Leroux s’engage

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72

Jean-François Morissette est un diplômé des programmes de sciences politiques et de journalisme de l’Université Laval, à Québec. Il a évolué au sein de plusieurs médias, dont le journal provincial L’Étoile, qui couvre les dossiers de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick. Il a aussi collaboré avec Le Journal de Québec et la Quête. Il couvre le parlement ontarien pour #ONfr.