Passer au contenu Passer au pied de page
Dyane Adam, Carol Jolin, Lydia Philippe, Peter Hominuk et Natalia Kusendova lèvent leurs verres.

Le Grand gala de l’AFO en huit photos

Temps de lecture : 4 minutes

SUDBURY – C’est devant une salle comble du Collège Boréal qu’a eu lieu le Gand gala de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), samedi soir. Des représentants de diverses sphères de la francophonie partout en province se sont rassemblés pour célébrer les bons coups de la dernière année. Retour en images.

Peter Hominuk et Lydia Philippe en maître de la cérémonie

Lydia Philippe et Peter Hominuk
Lydia Philippe et Peter Hominuk Crédit photo : Didier Pilon

L’ancienne présidente de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), Lydia Philippe et le directeur général de l’AFO, Peter Hominuk, ont assuré le rôle de maître de cérémonie pour la soirée.

Une promesse de l’AFO

Le président de l'AFO, Carol Jolin, se prononce devant la foule au gala.
Le président de l’AFO, Carol Jolin, a effectué un retour sur la dernière année de son mandat. Crédit photo : Didier Pilon

Les applaudissements de la foule se sont fait entendre lorsque le président de l’AFO, Carol Jolin, a promis le rétablissement d’un Commissariat aux services en français « indépendant ». Les participants ont repris en chœur le slogan de la résistance : « Nous sommes, nous serons ! »

Natalia Kusendova remplace Caroline Mulroney

Gracieuseté : Assemblée de la francophonie de l’Ontario

« Mme Mulroney a malheureusement d’autres engagements ce soir », a expliqué la députée francophile de Mississauga Centre, Natalia Kusendova, déléguée à l’événement. Elle n’avait toutefois aucun détail au sujet des engagements de la ministre des Affaires francophones.

De sa part, Mme Kusendova dit avoir appris le français à un jeune âge lorsque sa famille a habité en Belgique. Elle a par la suite fréquenté une école d’immersion et suivi des cours de français langue seconde à l’Université de Toronto, ajoute-t-elle.

« Longue vie à l’Université de l’Ontario français ! »

Crédit photo : Didier Pilon

Les participants ont levé leur verre pour célébrer les récents avancements du dossier de l’Université de l’Ontario français. Après avoir croisé le fer avec le gouvernement conservateur au cours de la dernière année, Carol Jolin, Dyane Adam, Peter Hominuk et Lydia Philippe ont trinqué avec la députée conservatrice de Mississauga Centre, Natalia Kusendova.

Une autre distinction pour François Boileau

Carol Jolin remet le prix à François Boileau
Carol Jolin a remis le prix à l’ancien commissaire. Crédit photo : Didier Pilon

L’ancien commissaire aux services en français a remporté le Prix Paulette-Gagnon, qui reconnaît les « efforts et le cheminement professionnel exemplaire d’une personne à l’endroit de la communauté francophone ».

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada et présidente du conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français, Dyane Adam, ainsi que le directeur artistique du spectacle L’écho d’un peuple, Félix Saint-Denis, étaient aussi en lice pour ce prix.

Un prix pour de «  petits entrepreneurs  »

Trois élèves du  Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien offre leurs remerciements par vidéo.
Trois élèves du Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien ont accepté le Prix dans un court vidéo. Crédit photo : Didier Pilon

Les élèves du Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO) n’ont pu être présents pour accepter le Prix de l’Horizon franco-ontarien, qui « récompense une initiative communautaire qui contribue à la vitalité de la collectivité ». Ils ont toutefois préenregistré leurs remerciements, qui ont été diffusés sur plusieurs écrans dans la pièce.

Le conseil a été décoré pour son initiative «  Le petit entrepreneur  », qui encourage de jeunes élèves à développer des projets d’entreprise avec l’aide de mentors de la communauté des affaires.

« 65 ans de bénévolat »

François Bazinet reçoit son Prix.
François Bazinet reçoit son Prix. Crédit photo : Didier Pilon

François Bazinet a remporté le Prix Florent-Lalonde qui reconnaît les efforts et l’engagement d’un bénévole au sein de la communauté  ». M. Bazinet est connu pour son travail pour ériger des monuments de la francophonie à travers la province.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
2+