Passer au contenu Passer au pied de page

Le ministre ontarien Rod Phillips démissionne et quitte la vie politique

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Pour la deuxième fois en deux ans, Rod Phillips va remettre le mois prochain sa démission au premier ministre Doug Ford. L’ex-ministre de l’Environnement, des Finances et des Soins de longue durée a dans la foulée annoncé qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat de député lors du scrutin provincial du 2 juin. Le leader parlementaire du gouvernement, Paul Calandra, lui succède aux Soins de longue durée.

« J’ai toujours considéré la fonction publique comme un privilège et ce fut un honneur d’être député d’Ajax et de trois portefeuilles du cabinet », a déclaré M. Phillips ce vendredi, expliquant sa volonté de revenir au monde des affaires.

Dans une longue déclaration écrite diffusée sur les réseaux sociaux, l’élu de la banlieue torontoise a salué le leadership du premier ministre et défendu son bilan, se disant « confiant que les Ontariens rééliront son gouvernement aux prochaines élections ».

« Ensemble, nous avons protégé les résidents avec la législation la plus stricte et la meilleure application de la loi au pays. Nous avons progressé avec le plus grand programme de soins de longue durée jamais connu au Canada et nous avons investi dans la formation et l’embauche de dizaines de milliers de personnels soignants. Tout ça en continuant à faire tout ce qui est possible pour vacciner et protéger les résidents et le personnel à travers cette dernière vague de pandémie mondiale. »

Doug Ford a remercié son ministre et salué « son travail inlassable en représentant les habitants d’Ajax et en faisant progresser des améliorations importantes et nécessaires dans le système de soins de longue durée de l’Ontario ».

Le premier ministre a également dévoilé qui succèdera à Rod Phillips : Paul Calandra. « Il sera en excellente posture pour faire avancer la qualité des soins offerts aux résidents des foyers de soins de longue durée », assure Doug Ford. M. Calandra conservera ses attributions de ministre des Affaires législatives et de leader parlementaire du gouvernement.

« Une abdication totale du leadership », tonne l’opposition

À cinq mois des prochaines élections, M. Phillips quitte le gouvernement alors que les Soins de longue durée traversent une crise majeure depuis le début de la pandémie, ce que n’ont pas manqué de souligner ses adversaires politiques, à l’image de chef du Parti libéral.

« Son départ alors que plus de la moitié des maisons de soins infirmiers de l’Ontario ont des éclosions de COVID-19 est une abdication totale du leadership et un signe de pur chaos au sein du Parti conservateur de Ford », a réagi Steven Del Duca. « L’incompétence de Doug Ford a transformé une crise sanitaire en crise de leadership. Au cours des derniers mois, les Ontariens se sont sentis abandonnés et le départ brutal du ministre Phillips n’en est qu’un autre exemple. »

La députée néo-démocrate Sara Singh, porte-parole de l’opposition officielle aux Soins de longue durée, note que ce n’est « pas la première fois que le gouvernement change de ministre des Soins de longue durée alors que les résidents sont au milieu d’une crise. (…) Les familles avec des proches en soins de longue durée ont l’impression qu’elles n’ont jamais été la priorité de ce gouvernement. Ils ont besoin d’assurances immédiates que leurs proches recevront soins et protection ».

Vacancier controversé en 2020 et excuses publiques

En hiver 2020, Rod Phillips avait dû démissionner une première fois après un voyage familial dans les Caraïbes, au cœur de la première vague de COVID-19, et alors que Doug Ford avait appelé son cabinet à montrer l’exemple en ne quittant pas le territoire. Il occupait à ce moment-ci un des portefeuilles ministériels les plus prestigieux : les Finances. Il avait fait des excuses publiques suite à ce voyage controversé.

Réhabilité à la faveur d’un remaniement ministériel en juin dernier, il avait retrouvé les grâces du premier ministre, ce dernier lui confiant le délicat portfolio des Soins de longue durée, pour tourner la page Merrilee Fullerton, critiquée pour sa gestion des foyers pour personnes âgées.

Avant de se lancer en politique et d’être élu dans la circonscription d’Ajax en 2018, M. Phillips avait notamment été président du groupe Postmedia et président-directeur général de la Société des loteries et des jeux de l’Ontario.

Cet article a été mis à jour le samedi 15 janvier à 7h.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !