Passer au contenu Passer au pied de page

Remaniement majeur dans la Ford Nation à moins d’un an des élections

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Le premier ministre ontarien réorganise drastiquement son gouvernement en changeant les ministres d’une quinzaine de portefeuilles. Les ministres Mulroney et Lecce confortés dans leur ministère. Les ministres Yurek, Scott, Walker, Yakabuski et Hardeman quittent le gouvernement. Rod Phillips, le ministre des Finances déchu après le scandale de ses vacances dans les îles durant le confinement, revient, cette fois aux commandes des Soins de longue durée.

Ce coup de balai ministériel, le deuxième depuis l’arrivée de Ford au pouvoir, intervient à moins d’un an des prochaines échéances électorales provinciales et alors que la crise s’estompe au fur et à mesure que progresse la vaccination. Le moment idéal pour mettre les troupes progressistes-conservatrices en ordre de marche vers une éventuelle réélection.

La nomination la plus surprenante est celle de Rod Phillips. Contraint de remettre sa démission l’hiver dernier après un séjour à Saint-Barth, l’ex-ministre des Finances fait son retour en lieu et place de Merrilee Fullerton. Soutenue avec constance par Doug Ford, la ministre des Soins de longue durée aura été sans cesse sous le feu des critiques de l’opposition pour sa gestion de crise des foyers de soins de longue durée. Près de 4 000 résidents sont décédés de la COVID-19 sous son mandat.

La ministre Mulroney reconduite aux Affaires francophones

Les ministres Elliott (Santé), Lecce (Éducation), Bethlenfalvy (Finances), Mulroney (Transports et Affaires francophones), Sylvia Jones (Solliciteur général), Vic Fedelli (Développement économique), Paul Calandra (leader parlementaire), Raymond Cho (Aînés), Doug Downey (Procureur général) et McNaughton (Travail) sont confirmés dans leurs fonctions.

En revanche, les ministres Yurek (Environnement), Walker (Énergie, associé), Scott (Infrastructure), Hardeman (Agriculture) et Yakabuski (Richesses naturelles) sont écartés de ce gouvernement Ford numéro 3.

Les ministres Elliott, Mulroney, Bethlenfalvy, Lecce, Jones, McNaughton, Fedeli et Rickford conservent leur portefeuille. Montage Rudy Chabannes

Parmi les ministres entrants, citons Parm Gill, ministre de la Citoyenneté et du Multiculturalisme – un nouveau ministère -, Stan Cho, ministre associé des Transports, Jane McKenna, ministre associée de l’Enfance et de la Condition féminine, Nina Tangri, ministre associée de la Petite entreprise et de la Paperasserie et Kaleed Rasheed, ministre associé du gouvernement numérique.

Kinga Surma reprend le portefeuille de l’Infrastructure. C’est une promotion pour celle qui était jusqu’à présent ministre associée des Transports.

Autre promotion : celle du ministre associé délégué au dossier des Petites Entreprises et de la Réduction des formalités administratives, Prabmeet Sarkaria, nommé président du Conseil du Trésor, poste occupé par Peter Bethlenfalvy depuis 2018. Le ministre francophile se concentrera donc sur le très stratégique ministère des Finances.

Le dossier du postsecondaire entre les mains de Jill Dunlop

Jill Dunlop hérite quant à elle du portefeuille de l’Éducation postsecondaire. Jusqu’ici ministre associée déléguée au dossier de l’Enfance et à la Condition féminine, elle aura la lourde tâche de travailler avec le ministère des Affaires francophones pour sortir de la crise universitaire franco-ontarienne. Son prédécesseur Ross Romano a été pointé du doigt pour son manque de proactivité dans ce dossier, depuis les coupes de l’Université Laurentienne.

M. Romano occupera désormais les fonctions de ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs, en lieu et place de Lisa Thompson qui déménage au ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales.

Todd Smith s’empare du portefeuille de l’Énergie, abandonnant les Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires à Merrilee Fullerton. David Piccini prend le relai de Jeff Yurek au ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs.

Jill Dunlop prend le relai de Ross Romano au ministère des Collèges et Universités. Montage ONFR+

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) s’est déclarée « très enthousiaste » à l’idée de travailler avec Jill Dunlop sur les dossiers universitaires.

« Elle dispose de tous les outils pour faire sa marque dans le postsecondaire de langue française dans la province. Nous avons hâte de travailler avec elle à améliorer l’accès aux études postsecondaires de langue française dans la province et à pérenniser cet accès dans le Moyen-Nord via la transformation de l’Université de Sudbury », a réagi le président de l’AFO, Carol Jolin.

À ses yeux, la création du ministère de la Citoyenneté et du Multiculturalisme est, en outre, un pas intéressant. « L’obtention d’un ministère dédié à l’immigration a le potentiel de renforcer l’immigration francophone dans la province », croit-il.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
+3