Passer au contenu Passer au pied de page

L’Ontario dévoilera son plan de réouverture la semaine prochaine

Temps de lecture : 4 minutes

TORONTO – Le premier ministre, Doug Ford, a annoncé que le plan de réouverture de l’économie ontarienne sera dévoilé en début de semaine prochaine. La question sera au cœur d’une réunion entre le fédéral et les provinces, plus tard aujourd’hui.

▶️ 640 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 13 519 cas de COVID-19 au total (42 739 au Canada)
▶️ 763 décès (2 197 au Canada), 7 087 guérisons
▶️ 1 559 hospitalisations, 397 personnes en soins intensifs
▶️ 207 040 tests réalisés (643 398 au Canada), 5 414 en attente de résultats

Certaines provinces envisagent déjà une réouverture progressive de leur économie, comme la Saskatchewan et l’Île-du-Prince-Édouard. Ce vendredi, le Nouveau-Brunswick a même annoncé des premiers assouplissements aux règles de distanciation sociale. Mais du côté de l’Ontario, le gouvernement Ford travaille encore sur la question, insistant que « la santé et la sécurité des Ontariens demeurent la priorité ».

« Nos décisions seront basées sur les recommandations des autorités sanitaires », a assuré le premier ministre, en point de presse.

La situation n’est pas la même dans la province où le Nord et les régions rurales sont bien moins touchés que les zones urbaines, dont bien évidemment le grand Toronto où se situent 59,1 % des cas positifs à la COVID-19.

De là à envisager une levée des restrictions plus rapides dans certaines régions ? Le ministre des Finances, Rod Phillips, n’a pas écarté l’option, indiquant qu’elle faisait partie de la réflexion.

« On regarde ce qui se fait dans les autres provinces et dans le monde. On prend les meilleures idées », a ajouté le premier ministre Ford, soulignant toutefois que tous les Ontariens « sont connectés », ce qui pourrait rendre difficile une telle mesure.

La réouverture de l’économie sera à l’ordre du jour d’une réunion entre les provinces et le gouvernement fédéral un peu plus tard aujourd’hui. Le premier ministre Justin Trudeau a plaidé pour une approche conjointe, sur cette question.

Le premier ministre Justin Trudeau. Capture d’écran

« Le Canada est un énorme pays et il est clair que la pandémie n’a pas frappé toutes les régions de la même façon. On doit adapter notre réponse aux réalités de chaque province et chaque territoire. Mais la réouverture devra se faire graduellement pour que les progrès réalisés ne soient pas perdus. Nous avons un travail de coordination à faire à l’échelle nationale et devons développer des principes et des recommandations communs », a-t-il souligné, insistant que la réouverture de l’économie « n’arrivera pas du jour au lendemain ».

De l’aide pour le loyer des entreprises

En attendant d’éventuels assouplissements, les deux paliers de gouvernement ont annoncé une entente pour aider les petites et moyennes entreprises durement touchées par la crise à payer leur loyer commercial d’avril, mai et juin.

L’aide conjointe provinciale-fédérale doit leur permettre de réduire jusqu’à 75 % de leur loyer. Elle s’adresse aux entreprises qui paient moins de 50 000 $ par mois en loyer et qui ont temporairement interrompu leurs activités ou dont les revenus précédents la COVID‑19 ont diminué d’au moins 70 %. Ce soutien devrait également être accessible aux organismes à but non lucratif et aux organismes de bienfaisance.

L’Ontario demande plus de financement

La situation des foyers de soins de longue durée ne manquera pas également d’être à l’agenda des discussions des premiers ministres aujourd’hui, alors que l’Ontario a demandé, mercredi, l’aide des Forces armées canadiennes pour faire face à une crise toujours plus préoccupante.

Au total, 60,7 % des décès liés à la COVID-19 enregistrés dans la province l’ont été dans des foyers de soins de longue durée. L’Ontario compte 463 décès de patients dans ces résidences, en hausse de 105 personnes en 24h. Quelque 143 éclosions de COVID-19 ont actuellement cours dans des foyers de soins de longue durée.

L’Ontario recevra l’aide des militaires dans cinq foyers de soins de longue durée, choisis là où le besoin est le plus pressant, selon la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton. Ils seront déployés aux résidences Orchard Villa, à Pickering, Altamont Care Community, à Scarborough, Eatonville, à Etobicoke, Hawthorne Place, à North York et Holland Christian Homes’ Grace Manor, à Brampton.

Les demandes d’aide des Forces armées canadiennes de l’Ontario et du Québec ont été acceptées par le gouvernement fédéral, « mais ce n’est pas une solution à long terme », a souligné le premier ministre Trudeau, expliquant la nécessité d’avoir des discussions dans les mois à venir.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Capture d’écran

Reprenant des arguments également avancés par le Québec, le premier ministre ontarien a invité Ottawa à en faire plus pour arranger la situation.

« Je suis d’accord que ça ne devrait pas être le travail des Forces armées canadiennes et nous remercions l’aide du gouvernement fédéral. Mais d’un autre côté, je veux dire à Ottawa que nous avons besoin de plus d’aide financière », a-t-il insisté.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
3+