Passer au contenu Passer au pied de page

L’Ontario demande l’aide des Forces armées canadiennes

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, fait appel au gouvernement fédéral pour aider les foyers de soins de longue durée à faire face à la COVID-19.

La province de l’Ontario formulera, dès ce mercredi, une demande officielle à Ottawa pour l’aider dans sa lutte contre la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée, a annoncé le premier ministre Ford, qui avait déjà évoqué cette possibilité, lundi.

« Bien que nous ayons réalisé des progrès dans la lutte contre cette maladie impitoyable, je tiens à répéter aujourd’hui que nous n’écartons aucune option pour fournir à nos établissements de soins de longue durée toutes les ressources qui leur permettront d’enrayer la propagation. C’est pourquoi nous comptons présenter une demande officielle pour obtenir l’aide du gouvernement fédéral », a expliqué Doug Ford.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Capture d’écran

Ces ressources, qui pourraient comprendre du personnel et d’autres ressources de Santé Canada, de l’Agence de la santé publique du Canada et des Forces armées canadiennes, devraient être déployées dans cinq foyers de soins de longue durée prioritaires. Le gouvernement n’en dévoile toutefois pas les noms. L’aide doit permettre d’aider les foyers de soins de longue durée en matière de coordination et pour les tâches quotidiennes.

Le Québec avait déjà fait une demande d’aide des Forces armées canadiennes il y a quelques semaines.

Des efforts particuliers dans les foyers

Selon les chiffres de Santé publique Ontario, hier, 399 décès liés à la COVID-19 ont été enregistrés dans les foyers de soins de longue durée. Au total, 127 éclosions de coronavirus y ont été rapportées.

Cette demande d’aide au gouvernement fédéral fait partie du plan pour les foyers de soins de longue durée, annoncé la semaine dernière, a indiqué le gouvernement.

« C’est une situation qui évolue au jour le jour, à mesure que les cas augmentent », a justifié le premier ministre, expliquant avoir d’abord privilégié le transfert de ressources des hôpitaux vers les foyers de soins de longue durée.

Le plan du gouvernement prévoit également l’accroissement des tests dans ce type de résidence.

Dans une note du ministère de la Santé et du ministère des Soins de longue durée, en date d’hier, adressée aux fournisseurs de soins de santé, le gouvernement demandait d’étendre les tests dans les foyers de soins de longue durée à tous les résidents et aux membres du personnel, qu’ils présentent des symptômes ou non, « dès que possible ».

À ce jour, quelque 11 600 tests ont été effectués auprès des résidents, a indiqué la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton.

Une situation différente hors des foyers

▶️ 510 nouveaux cas positifs en Ontario
▶️ 12 245 cas de COVID-19 au total (38 422 cas au Canada)

▶️ 659 décès (1 834 décès au Canada), 6 221 guérisons
▶️ 1 452 hospitalisations, 382 personnes en soins intensifs

▶️ 184 531 tests réalisés (576 348 au Canada), 6 845 en attente de résultats

Cette demande du gouvernement progressiste-conservateur intervient alors que la situation semble se stabiliser dans la province.

En Ontario, la croissance du nombre de cas positifs à la COVID-19 a été moins importante que la veille, avec une augmentation de 510 cas contre 551 cas, ce mardi.

Avec 200 cas, le Nord de la province semble toujours assez épargné par la COVID-19, alors que la région du Grand Toronto compte 59,3 % des cas.

Mais le premier ministre a répété son message de prudence aux Ontariens.

« S’il vous plaît, soyez patients, y compris dans les régions qui ont moins de cas. Nous allons rouvrir l’économie », a-t-il martelé, demandant le respect des consignes sanitaires en place.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+