Passer au contenu Passer au pied de page

Ordre de rester à la maison prolongé jusqu’au 8 mars pour Toronto, Peel et North Bay

Temps de lecture : 4 minutes

Le gouvernement a annoncé prolonger l’ordre de rester à la maison pour les régions de Peel, Toronto et North Bay — Parry Sound, et ce jusqu’au 8 mars. La région de York passera quant à elle au code de couleur rouge.

Cette mesure a été prise en raison du fait que les 83,4 cas pour 100 000 habitants de Peel et les 67,9 cas pour 100 000 habitants de Toronto sont au-dessus des standards provinciaux, indique la province.

Pour North Bay, où l’on voit une hausse de 11,5 % des cas, les risques de transmission du variant et la capacité du système de santé de la région a motivé cette décision, poursuit la santé publique.

« Ce sont des décisions difficiles, mais nécessaires afin de nous protéger des variants de la COVID-19 et de maintenir les progrès que nous avons réalisés tous ensemble. Jusqu’à ce que les vaccins soient disponibles à grande échelle, nous continuons à presser la population ontarienne à respecter les conseils et les mesures de santé publique et à rester à la maison, à rester en sécurité et à sauver des vies », a déclaré la ministre de la Santé Christine Elliott.

La ministre de la Santé et des soins de longue durée Christine Elliott. Gracieuseté

Des mesures additionnelles pourraient être prises si les régions le demandent comme ç’a été le cas avec York, dont l’unité de santé avait demandé à être en zone rouge-contrôlée.

« Si les maires et les unités de santé publique demandent au docteur Williams de renforcer le confinement dans leur région, on va accepter. On ne peut pas comparer Toronto avec le Nord de l’Ontario. Si on regarde ou sont la majorité des cas en ce moment, c’est à Peel, Toronto et York pas loin derrière. On va faire très très attention », avance le premier ministre Doug Ford.

Pour York, la province explique qu’« une amélioration générale des tendances des indicateurs clés » est la raison pour laquelle la région passe au palier rouge contrôlé.

« Alors que les indicateurs de la santé se sont suffisamment améliorés pour nous permettre de réintégrer une région de plus dans le cadre d’intervention, nous ne sommes tout de même pas encore rendus au point où nous pouvons en toute sécurité faire de même pour le reste de la province », a dit le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef.

Le gouvernement ne se dit pas inquiet de voir les gens de la région de Toronto profiter des mesures moins restrictives à quelques minutes de chez eux à York.

« Tout au long de cette pandémie, on a vraiment fait confiance aux 14 millions d’Ontariens. On demande aux gens de Toronto, Peel et North Bay de rester chez eux et de seulement sortir quand ils doivent le faire. On ne peut pas mettre des barrages routiers ou tout le reste en place, ce n’est pas faisable. On se fie aux gens » affirme Doug Ford.

PRÈS D’UN MILLION DE DOSES AU MOIS DE MARS

Le gouvernement de l’Ontario espère pouvoir commencer à vacciner la population de 80 ans et plus qui ne vivent pas dans des foyers de soins de longue durée au début du mois de mars. Pour ce faire, l’Ontario s’attend à recevoir près un million de doses du vaccin Pfizer Bio-Tech et Moderna d’ici la fin mars. Pour les personnes de 80 ans et plus, elles seront contactées pour obtenir des rendez-vous de vaccination. L’Ontario veut aussi terminer d’administrer la seconde dose chez les résidents, les soignants et les travailleurs des foyers de soins de longue durée.

Le général Rick Hillier, chargé de la distribution du vaccin dans la province croit que la vaccination des personnes âgées de 80 ans et plus pourrait se poursuivre au-delà du mois de mars.

« On ne terminera pas tous les 80 ans et plus en mars, on aimerait bien pouvoir le faire, mais on n’a pas les vaccins pour le faire. Est-ce que ça va être fait pour le mois d’avril ou de mai ? Absolument. Tout ça va aussi dépendre de l’afflux des vaccins. Les mois d’avril et mai pourraient être les mois où l’on pourrait rentrer dans le 2,6 à 2,7 millions de personnes vaccinées par mois. Ça pourrait ainsi nous permettre de descendre rapidement vers la population générale en allant de 80 à 70 à 60 ans, etc. » explique l’ex-militaire.

Sans s’avancer sur le sujet avec certitude, le général Hillier croit que la population générale pourrait commencer à se faire piquer loin en « été ».

La province avait administré 16 967 doses jeudi en plus d’atteindre le plateau des 217 715 vaccinations complétées. Au total, 518 834 doses ont été administrées depuis le début de la campagne de vaccination.

Cliniques en ligne

En collaboration avec les 34 bureaux de santé publique, le gouvernement est en train de mettre en place un système de rendez-vous en ligne pour la vaccination de la population générale.

La population pourra faire un pré réservation et ensuite obtenir un rendez-vous. Pour ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas utiliser l’outil en ligne, le gouvernement prévoit un bureau de service à la clientèle. Un type de processus similaire avec un projet pilote avait été mis en place chez les travailleurs de première ligne au mois de janvier dans les régions de Toronto et Peel. Les gens seront classés en fonction de leur âge.

La province affirme avoir une capacité de vacciner jusqu’à 40 000 personnes quotidiennement. Des pharmacies de détail et des bureaux de soins primaires pourraient aussi être des sites de distribution du vaccin.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
0