Passer au contenu Passer au pied de page

Plus de 700 nouvelles places francophones en foyers de soins de longue durée

Temps de lecture : 3 minutes

TORONTO – À travers sept nouveaux projets, le gouvernement investit dans 777 nouvelles places et 236 modernisations de lits de soins de longue durée en Ontario. L’un des projets prévoit la construction d’un foyer à Toronto, basée sur l’expertise du Foyer Richelieu de Welland.

« C’est une grande nouvelle pour la communauté francophone de l’Ontario », réagit Sean Keays, directeur général du foyer Richelieu de Welland. La province s’est appuyée sur le savoir-faire francophone des soins de longue durée acquis dans le Niagara pour lancer un projet financé de 256 lits dans un foyer construit de toute pièce : le Foyer Richelieu Toronto.

Deux sites sont à l’étude dans la Ville reine : un emplacement au centre et un autre situé au plus nord. Des discussions vont être enclenchées avec la ville pour étudier le zonage et les modalités techniques du projet.

La plupart des lits seront des lits réguliers, auxquels sera greffé un pavillon dédié à la démence et au comportement, ainsi que des lits de répit, pour un investissement de 75 millions de dollars dans la construction et de 1,1 milliard de dollars de fonctionnement opérationnel sur 30 ans.

Le directeur général du Foyer Richelieu, Sean Keays. Archives ONFR+

« De Welland à Barrie, incluant Waterloo, Hamilton et Toronto, il n’y a actuellement que 65 lits pour une population de 65 000 francophones », rappelle M. Keays, qualifiant le projet d’essentiel.

« Les deux foyers Richelieu (Welland et Toronto) seront des entités indépendantes avec chacune leur administrateur mais on va partager la même vision et certains services comme les finances. On va aussi travailler avec le ministère des Affaires francophones pour aller chercher la désignation sous la Loi sur les services en français. »

Actuellement, l’unique offre torontoise de lits de soins de longue durée en français se situe au foyer Bendale Acres, à Scarborough, dans l’Est de la ville.

Trois autres projets ont été retenus par le gouvernement dans le Sud de la province, à Georgetown, Cambridge et Barrie, qui proposeront des services aux aînés en anglais et en français.

Des lits additionnels dans l’Est et le Nord

Dans l’Est, à Clarence Creek, le Centre d’accueil Roger-Séguin déménagera dans un nouveau bâtiment construit à proximité du foyer existant et capable d’accueillir 15 nouvelles places et une unité de soutien en cas de troubles de comportement. Les 110 autres places seront réaménagées pour un total de 125 lits.

À Orléans, le projet DTOC II – Ottawa concentrera 224 lits, dont 164 nouvelles places et 60 modernisées.

Dans le Nord, à Hearst, le Foyer des pionniers bénéficiera de 12 nouvelles places, portant le total de licences financées à 79.

Ces sept projets francophones font partie d’un ensemble de 80 projets qui comprennent la construction de 7 510 nouvelles places et de 4 197 places modernisées. Sur ces 80 projets, plus de 60 prévoient la construction de bâtiments entièrement neufs et 35 comprennent des centres de soins où plusieurs services seront offerts au même endroit.

Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones. Archives ONFR+

La ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney, souligne des « mesures concrètes » en direction des personnes âgées francophones de
l’Ontario qui « méritent d’avoir accès aux meilleurs soins et au meilleur soutien, dans la langue de leur choix ». Son adjointe parlementaire, Natalia Kusendova, affirme viser une cible de 5 % de licences francophones sur l’ensemble des nouveaux lits financés par la province.

« Je pense qu’il serait très important que tous ces foyers qui ont eu des licences francophones deviennent désignés sous la LSF », nuance M. Keays. « C’est bien beau de dire qu’on va offrir des services en français mais ça prend une désignation officielle pour les garantir dans la durée. »

L’Ontario veut créer 30 000 lits sur dix ans, pour un investissement de 1,75 milliard de dollars. En décembre dernier, le ministère des Soins de longue durée avait identifié huit premiers projets destinés à dégonfler la liste d’attente.

« 1 890 patients sur liste d’attente de placement en foyer de soins de longue durée en Ontario ont indiqué le français comme langue maternelle première, ce qui représente 3  % du nombre total de patients en attente », selon Christian Hasse, chargé des relations avec les médias auprès du ministère de la Santé.

7 projets, 777 nouveaux lits, 236 lits modernisés

Toronto : Foyer Richelieu : nouveau foyer à de 256 nouvelles places.
Georgetown : Bennett Centre Long Term Care : 160 lits, dont 94 nouvelles places et 66 modernisées.
Cambridge : Fairview Mennonite Homes : 108 nouvelles places sur un total de 192 lits.
Barrie : Victoria Village Manor : 128 nouvelles places, sur 256 au total.
Clarence Creek : Centre d’accueil Roger-Séguin : 125 lits, dont 15 nouvelles places et 110 modernisées.
Orléans : DTOC II – Ottawa : 224 lits, dont 164 nouvelles places et 60 modernisées.
Hearst : Foyer des Pionniers : 12 nouvelles places, pour un total de 79 lits.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
+2