Passer au contenu Passer au pied de page

Recensement : le Nord plus touché par le recul du français

Temps de lecture : 2 minutes

Les dernières données sur le recensement de la population de 2021 viennent de paraître et force est de constater que le recul observé du français à l’échelle du Canada et de la province de l’Ontario se ressent particulièrement dans le Nord. En revanche, si la baisse se manifeste en proportion, elle l’est aussi en nombre dans plusieurs municipalités du Nord de la province.

GRAND SUDBURY

Le Grand Sudbury accuse un recul non négligeable du français avec 22,5 % de la population ayant le français comme première langue officielle parlée. En 2016, ce chiffre était de 25,3 % soit une baisse de 2,8 % pour une population totale ayant le français comme première langue officielle passant de 40 500 à 36 980. La population totale de la ville est passée de 159 740 âmes en 2016 à 164 135 en 2021.

SMOOTH ROCK FALLS

Du côté de Smooth Rock Falls cette baisse est encore plus marquée, de 65 % en 2016, le pourcentage de personnes ayant le français comme première langue officielle chute à 57,9 % soit un recul remarquable de 7,1 %. En 2016 ce sont 865 qui avaient le français comme première langue officielle tandis qu’en 2021 ce chiffre baisse à 680 tandis que la population de la ville a augmenté de 155.

NIPISSING OUEST

En 2021, 8 155 personnes avaient le français comme première langue officielle à Nipissing Ouest contre 8 710 en 2016 soit une chute de 555 pour une population totale de la ville qui est quasiment la même à une âme près. De 60,6 %, la proportion de personnes ayant le français comme première langue officielle parlée en 2016, descend à 56, 8 % en 2021 ce qui en fait une des chutes les plus significatives parmi les villes observées ici avec 3,8 %.

TIMMINS 

À Timmins, ce sont 32, 3 % de la population qui ont le français comme première langue officielle en 2021 comparativement à 35, 6 % en 2016 soit une baisse de 3,3 %. De 14 755 personnes ayant le français comme langue première, ce chiffre recule à 13 155 en 2021. En 2016, la ville abritait une population de 41 480 habitants contre 40 655 en 2021.

NORTH BAY

À North Bay, le français fait une chute de 1,5 % par rapport aux données de 2016 passant de 12,4 à 10,9 % de personnes ayant le français comme première langue officielle. Le nombre de personnes ayant le français comme langue officielle première passe quant à lui de 6 410 à 5 670 pour une population totale ayant augmenté de 51 553 à 51 935 personnes.

HEARST

Scénario sensiblement le même à Hearst, le nombre total de personnes ayant le français comme langue officielle première subit une chute importante- passant de 4 360 en 2016 à 4 085 en 2021. De 87,5 %, le pourcentage de personnes ayant le français comme première langue officielle parlée passe, en effet, à 86,2 %, la population de la ville passe de son côté de 5 070 à 4 735.

KAPUSKASING

À Kapuskasing, la situation n’est pas si éloignée. De 8 292 en 2016, la population baisse à 7 945 en 2021 et le nombre de personnes ayant le français comme première langue officielle passe de 5 405 en 2016 (65,2 %) à 5 120 en 2021 (64,4 %). Une légère chute ici de 0,8 % mais qui est amortie par la perte de population totale.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !