#Francophonie, #Ontario

Un gala de reconnaissance des francophones pour la région de York

Les francophones de Vaughan lors des célébrations du 25 septembre 2017. Gracieuseté AFRY

MARKHAM – Après une année faste marquée par l’application complète de la Loi sur les services en français (LSF) à Markham en début d’été, l’Association des francophones de la région de York (AFRY) veut aller plus loin. Un Gala de reconnaissance sera organisé le 28 septembre pour les francophones de la région. Une première.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

«Cette décision est par rapport à la mise en place complète de la LSF à Markham [Commencée le 1er juillet 2015, celle-ci a pris fin le 30 juin dernier, conformément aux trois années de mise en oeuvre de la loi dans une région désignée]. Nous voulons reconnaître les bénévoles qui ont contribué à la francophonie ces dernières années», précise à #ONfr, Nadia Martins, directrice générale de l’AFRY. «Cinq personnes devraient recevoir une récompense.»

Outre les prix, «les petites victoires des dernières années» seront ainsi célébrées avec un récit de l’histoire moderne francophone de la région de York.

Mais rien n’indique encore que ce Gala pourra devenir un incontournable comme les prix Bernard-Grandmaître d’Ottawa ou encore, le Grand banquet des Franco-Ontariens de Sudbury. «Il est encore trop pour savoir si nous allons continuer les années suivantes.»

Les choses ont bel et bien changé, affirme Mme Martins, avec la nouvelle loi. «Nous avons maintenant plus de panneaux bilingues sur l’autoroute, mais aussi dans les bus.»

 

Sensibiliser encore les francophones

Toujours est-il que certains francophones ne sont toujours pas au courant de ces services en français. «En fait, beaucoup de ceux qui ont des enfants dans une école francophone sont très connectés, d’autres non. Nous voulons pourtant être sûrs qu’ils le savent. Nous désirons vraiment aller trouver ces gens-là, les informer de ces services.»

L’organisation de ce Gala de reconnaissance succède à plusieurs initiatives menées par l’AFRY au cours des derniers mois. L’an dernier, «L’Oasis des petits», un service gratuit de deux heures par semaine pour parents et enfants de zéro à six ans, avait vu le jour.

Ce projet pilote réparti à Vaughan, Markham, Kleinburg, East Gwillimbury, Stouffville et Aurora, s’était achevé en février dernier.

L’organisme travaille maintenant pour obtenir un centre du même type [Centre On y va] de manière permanente à Markham et Kleinburg.

 

Intérêt croissant, selon l’AFRY

La directrice de l’AFRY veut croire à l’intérêt croissant des francophones de la région de York pour des activités en français. «Ces personnes travaillent bien souvent à Toronto, mais une fois rentrées du travail, qu’elles habitent à Markham ou Vaughan, elles cherchent des activités en français.»

Lors de la publication des chiffres du recensement de 2016, un peu plus de 1 % des résidents Vaughan, Markham et Aurora avaient le français comme première langue. Mais ces villes bénéficient d’une forte croissance démographique.

D’après les chiffres de l’agence fédérale, Markham a gagné 27 000 âmes entre 2011 et 2016 pour s’établir à plus de 328 000 citoyens. Vaughan avait franchi de son côté la barre des 200 000 résidents, avec 18 000 personnes supplémentaires.

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

L’AFRY veut passer la vitesse supérieure

Services en français à Markham: la balle dans le camp des francophones

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.