Passer au contenu Passer au pied de page

Un premier décès relié au coronavirus en Ontario

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Un premier décès pouvant être relié à la COVID-19 est confirmé dans la province par les autorités de la santé publique. Le nombre de cas de la maladie augmente aussi légèrement dans la province, alors que les différents paliers de gouvernement font de nouvelles annonces.

La première victime ontarienne potentielle du coronavirus est un homme de la région de Muskoka. L’aîné de 77 ans était porteur du virus, confirment, mardi, les autorités de la santé publique. Une enquête du coroner est toutefois en cours pour connaître les causes exactes de sa mort.

Le septuagénaire était hospitalisé à l’Hôpital Royal Victoria, à Barrie. Il avait été en contact étroit avec une personne infectée, révèlent les autorités. Jusqu’à maintenant, les seuls décès liés à la maladie étaient recensés en Colombie-Britannique.

Un bilan à la hausse

189 Ontariens sont maintenant officiellement porteurs du coronavirus, a annoncé la province en journal, lors de deux nouveaux bilans. C’est une hausse de douze personnes par rapport à lundi. Par ailleurs, 1 567 personnes sont aussi en attente de résultats, après avoir effectué des tests pour déceler la maladie.

Sur les huit nouveaux cas du matin, cinq sont recensés à Hamilton, deux à Middlesex/London et un autre à York. Les quatre cas annoncés en fin de journée concernent des patients des régions des agences de santé de Kingston, Frontenac, Lennox et Addington, puis celle de Simcoe Muskoka.

Les autorités de la santé publique ont affirmé lors de leur point de presse quotidien, à 15 heures, que les personnes avec symptômes et dans une situation fragile étaient prioritaires.

Face à la situation, l’Ontario a déclaré l’état d’urgence ce matin.

Le fédéral annoncera un Plan économique mercredi

Saluant la décision de l’Ontario, qui est le principal foyer du coronavirus au Canada, le premier ministre Justin Trudeau a indiqué, quelques heures plus tard, que le gouvernement réfléchit à la possibilité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence, afin d’élargir les pouvoirs d’Ottawa pour faire face à la pandémie. La vice-première ministre, Chrystia Freeland, a toutefois précisé que les provinces seraient consultées dans pareil scénario.

Le Canada compte actuellement 451 cas confirmés et probables de coronavirus et cinq décès.

Le premier ministre Justin Trudeau, en conférence de presse, mardi 17 mars 2020. Capture écran

Reconnaissant ne pas savoir si la situation durera « des semaines ou des mois », M. Trudeau a de nouveau appelé les Canadiens à respecter les consignes d’isolement.

« Autant que possible, restez chez vous. Sortez seulement si vous devez sortir », a-t-il lancé lors de son point presse quotidien.

Plusieurs mesures ont été annoncées par le fédéral ces derniers jours. Ce mardi, le premier ministre a également indiqué que Parcs Canada fermera l’accès à tous ses sites à compter de mercredi, et ce jusqu’au 31 mars.

D’autres annonces, de nature économique, devraient être dévoilées mercredi, afin de répondre aux difficultés économiques des particuliers et des entreprises liées à la pandémie.

Les députés fédéraux, qui ne siègent plus à Ottawa depuis vendredi dernier, pourraient être rappelés en chambre rapidement afin de voter la mise en place de ces nouvelles mesures législatives pour répondre à la crise.

Article écrit avec la collaboration de Benjamin Vachet

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !
1+