Passer au contenu Passer au pied de page
élections scolaires Toronto 2022

Un second scrutin scolaire francophone annulé à Toronto

Temps de lecture : 2 minutes

TORONTO – Nouvelle annulation d’élection scolaire dans la Ville reine. C’est cette fois-ci dans le quartier 4-Toronto Est – qui recouvre les écoles catholiques de langue française de Scarborough et de la vallée de la Don – que deux candidats ont été déclarés inéligibles en moins de 24 heures. Le couperet du greffier est tombé ce samedi.

« L’élection du conseiller scolaire catholique de langue française, Conseil scolaire catholique MonAvenir, est annulée après avoir déterminé qu’un candidat supplémentaire n’est pas éligible pour occuper un poste », a fait savoir le bureau du greffier John D. Elvidge.

Il faudra donc en passer par une élection partielle puisqu’un seul candidat restait en course et qu’on ne peut être élu par acclamation dans ce cas de figure, au regard de la Loi sur les élections municipales.

Trois candidats étaient en lice pour le poste à l’origine mais, déjà vendredi soir, la Ville en avait écarté un premier. L’inégibilité du second a donc conduit à l’annulation du scrutin.

Le greffier a rappelé qu’au regard de la Loi tout candidat devait avoir soit le français comme première langue apprise et comprise, soit avoir fréquenté une école de langue française au Canada, soit avoir un enfant qui a fréquenté ou fréquente une école de langue française au Canada.

« Les bulletins de vote pour le jour du scrutin ont déjà été imprimés et ne peuvent pas être modifiés à temps pour les élections de lundi », précise le communiqué. « Le jour de l’élection, les électeurs seront avisés de ne pas marquer leur bulletin de vote pour le poste de conseiller scolaire du Conseil scolaire catholique MonAvenir. »

L’élection à ce poste sera annulée sur les bulletins de vote déposés le jour de l’élection, ainsi que sur ceux déjà déposés lors du vote par anticipation et par le vote par correspondance. Les électeurs concernés pourront toujours voter pour le maire et le conseiller municipal le jour de l’élection, ce lundi.

Il s’agit de la deuxième annulation d’une élection de conseiller scolaire de langue française après celle du quartier 3-Centre pour les écoles du Conseil scolaire Viamonde. Là aussi pour le même motif autour de la notion d’ayant droit.

Des parents réclament que la Ville procède à des vérifications plus sérieuses sur la maîtrise du français des candidats avant de les inscrire sur les listes, alors qu’ils sont censés représenter leur conseil scolaire de langue française.

POUR EN SAVOIR PLUS:

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !