Passer au contenu Passer au pied de page

Une vérificatrice générale franco-ontarienne pour la Ville d’Ottawa

Temps de lecture : 2 minutes

OTTAWA – La troisième vérificatrice générale de l’histoire de la Ville d’Ottawa est une Franco-Ontarienne. Nathalie Gougeon débutera dans ses fonctions le 1er février 2021 pour une durée de sept ans.

Vendredi matin, le conseil municipal a confirmé l’embauche de Mme Gougeon, actuellement dans un poste de direction au Centre de recherches pour le développement international.

Elle succède au vérificateur sortant, Ken Hughes, dont le mandat se terminera le 31 décembre.

Mme Gougeon a été directrice du Bureau du vérificateur général du Canada, et a aussi occupé des postes au sein du gouvernement fédéral et du secteur privé.

L’embauche de Mme Gougeon met fin à un processus de sept mois, engagé en mai dernier.

« Mme Gougeon jouera un important rôle en aidant le Conseil à travailler au nom de la population d’Ottawa pour superviser l’efficacité et l’efficience de l’administration des ressources et fonds publics. Son impressionnante carrière et sa vaste expérience ont fait d’elle le choix unanime du Comité d’embauche pour le poste de vérificateur général parmi une longue liste de candidats extrêmement compétents », a réagi le maire Jim Watson, par voie de communiqué. 

Des nominations unilingues anglophones auparavant

Ce n’est pas la première fois que la Ville d’Ottawa dirigée par Jim Watson engage des francophones à des postes clés. Lors de son premier mandat, l’actuel premier magistrat avait nommé Robert Marleau au poste de commissaire à l’intégrité, puis Charles Bordeleau à la tête de la police d’Ottawa.

Le maire d’Ottawa Jim Watson et le directeur municipal, Steve Kanallekos. Archives ONFR+

En revanche, quelques nominations avaient fait grincer les dents des francophones. En 2016, la Ville d’Ottawa avait nommé l’unilingue Steve Kanellakos comme directeur municipal. Ce poste clé au sein de l’administration ottavienne était pourtant désigné bilingue à l’embauche par la politique de la municipalité.

L’an passé, la municipalité choisissait l’unilingue Peter Sloly comme nouveau chef de la police, provoquant un nouveau malaise dans la communauté francophone.

Satisfaction de l’ACFO Ottawa

« Pour la nomination de Mme Gougeon, je suis vraiment rassurée de savoir que la ville respectera sa politique de bilinguisme, surtout qu’on avait ouï dire que le comité d’embauche considérait enlever le critère de bilinguisme pour ce poste », a laissé entendre Ajà Besler, la directrice générale de l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO Ottawa) à ONFR+.

« La vérificatrice générale joue un rôle important pour assurer que les argents municipaux sont bien dépensés, et cette personne devrait être en mesure de communiquer avec les employés de la ville dans les deux langues officielles et de comprendre l’important des services en français à Ottawa. »

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !